Delphine Jubillar, son mari Cédric reste en prison – de nouvelles preuves accablantes …

0
21

Alors que Cédric Jubillar a su jeudi 8 juillet s’il restait en détention, des taches de sang et de liquide séminal ont été retrouvées sur des pyjamas lui appartenant, ont révélé nos confrères de La Dépêche. Cédric Jubillar restera donc en prison, a tranché la chambre d’appel de Toulouse.

En effet, le mari de Delphine Jubillar, une jeune infirmière et maman de deux enfants, qui a disparu il y a un peu plus de six mois de son domicile sans donner aucune nouvelle, avait fait une demande de libération auprès du tribunal de Toulouse.

Alors que les trois avocats de l’artisan dénoncent le prétendu manque de preuves et critiquent un « accusation », un nouvel indice fragiliserait la défense selon La Dépêche. « On n’a rien trouvé, donc c’est lui. Tout ce qu’il va faire ou ne pas faire, sera retenu contre lui », a regretté Me Jean-Baptiste Alary, devant les magistrats de la chambre d’instruction.

Avant d’ajouter : « On n’a pas réussi à réunir des preuves, alors on nous fait la preuve par la négative ». Toutefois, un nouvel élément pourrait changer la donne et fragiliserait la défense de son époux, qui clame depuis le début de cette affaire, son innocence, à qui veut bien l’entendre.

D’après le journal de La Dépêche, les enquêteurs auraient trouvé un pyjama appartenant à Cédric avec des traces du sang de Delphine Jubillar. Du sperme aurait également été prélevé sur le vêtement. Rappelons que Delphine a disparu le 16 décembre dernier, et qu’à ce jour aucun corps n’a été retrouvé.

Un élément qui n’inquiète pas trop les avocats de Cédric Jubillar qui expliquent, cité par La Dépêche, que la tache n’est qu’une « microtrace de sang sur la manche mélangée à du sperme, qui correspondrait plus à un rapport sexuel qu’à un crime ». .

2

Laisser un commentaire