Diam’s, polygamie, confidences poignantes sur son couple.

0
708

L’ex reine du rap, Diam’s continue à faire couler beaucoup d’encre, malgré la fin de sa carrière. Celle qui a décidé de stopper et son métier de chanteuse, pour se consacrer pleinement à sa religion est au centre de toutes les attentions. A l’époque, elle avait révélé une grande souffrance mentale, qui l’empêchait de s’épanouir dans la voie de la musique.

« Je suis reconnaissante à jamais au groupe de gens qui est resté et je n’en veux pas à ceux qui ne m’aiment plus, ceux qui m’ont écrit pour me dire que j’étais une traître, endoctrinée… Je ne leur en veux pas, je les comprends même.  Je vois aussi les difficultés d’une femme non voilée, la pression, les jugements, le culte de la beauté dont elle peut souffrir. Moi, j’ai oublié tout ça. Ma beauté, elle est pour moi, mon mari, ma famille », a-t-elle confiée à nos confrères du Parisien.

Avant de poursuivre : « Il faut comprendre que j’ai touché la folie du doigt. J’ai été folle. J’ai perdu la raison. J’ai été shootée par des médicaments qui m’éteignaient puis me désinhibaient ». Aujourd’hui, Diam’s est l’heureuse maman de deux enfants et est mariée avec le chanteur tunisien, Faouzi. Récemment, elle a été accusée d’avoir volé le mari d’une autre femme…

« Diam’s l’a contacté. Elle avait lu un article qu’il avait publié dans L’Obs, dans lequel il expliquait qu’être salafiste ne l’empêchait pas d’aimer le camembert, Flaubert et l’école de la République », a annoncé Sara l’ex femme de Faouzi, qui a porté plainte contre lui car il ne lui aurait pas payer la pension alimentaire pour ses enfants.

Avant de poursuivre : « J’en veux à ces deux grand manipulateurs, qui dissimulent la vérité à leurs fins personnelles ! Mon mari s’est débarrassé de nous comme des paquets. Cette femme m’a pris mon mari, ce qui a détruit mon foyer. Elle ne s’applique pas les leçons qu’elle fait aux autres ». La mère de famille a révélé avoir touche le fond depuis qu’elle a été larguée par son époux.

Cette séparation aurait eu de lourdes répercussions sur la santé de leurs enfants. Et pour cause, ces derniers souffrent beaucoup de l’absence de leur père, qui s’est installée aux Emirats Arabes Unis avec Diam’s. « Sara assure que ses enfants souffrent énormément d’avoir été délaissés par leur père. Sa fille aînée fait souvent des malaises et ses deux garçons sont très malheureux », a rapporté le magazine people Public.

Laisser un commentaire