Dominique Tapie endettée jusqu’au cou – confidences explosives d’un proche !

0
1455

Plus que la ruine à laquelle elle fait déjà face, Dominique Tapie craindrait surtout de voir sa vie privée exposée. 
Ce qui pourrait bien lui arriver d’ici peu. D’après le magazine Paris Match, le fils du publicitaire Jacques Séguéla pourrait bien s’acharner contre elle. « Les scénaristes qui peaufinent depuis cinq ans une série sur l’ex-roi de l’OM, intitulé ‘Wonder Boy’, n’en espéraient pas tant », indique la publication concernant les difficultés actuelles auxquelles fait face Dominique Tapie.  
La veuve de Bernard Tapie, aperçue dans les rues de la capitale en train de promener son chien, craindrait de « voir tout déballé, d’autant qu’un des auteurs est Tristan, le fils d’un intime, Jacques Séguéla, un enfant plongé dans l’univers des Tapie, mais qui tient à sa liberté de plume », renseigne la publication. 
Bernard Tapie avait lui-même fait son possible pour faire interdire la série qui, au départ, était vendue à Canal Plus. Cependant, l’ancien patron de l’OM décédé des suites d’un cancer généralisé n’a pas pu intervenir contre Netflix, le géant du streaming. La date de diffusion pour l’heure n’est pas connue. 
Dans son enquête menée sur la situation financière de Dominique Tapie et publiée dans les colonnes de Paris Match, Sophie des Déserts révèle que la veuve de l’homme d’affaires est ruinée. Il ne resterait « rien du patrimoine qui [a] nourri la légende de Bernard Tapie », assure la journaliste selon qui la famille se préparerait même à renoncer à la succession.
Celle-ci s’élèverait au plus haut à 300 millions d’euros et ne suffirait donc pas à rembourser la dette laissé par Bernard Tapie qui se chiffrait, peu de temps avant sa mort, à « exactement 607,5 millions d’euros ». Dominique Tapie est ainsi obligée de se séparer de l’appartement qu’elle a hérité de sa grand-mère, au plus tard cette fin de mois de février.


Ce n’est d’ailleurs que grâce à l’ami Borloo qui lui a loué un appartement rive gauche qu’elle pourra se reloger. Les animaux, poules, ânes, chevreaux, chevaux, qui se trouvaient au Moulin du Breuil, ont eux trouvé refuge chez Brigitte Bardot, révèle Sophie des Déserts dans cette enquête exclusive sortie en kiosque ce jeudi. 

Laisser un commentaire