Eddy Mitchell dévoile son dernier échange avec Johnny Hallyday !

0
554

Le célèbre chanteur, Eddy Mitchell est un artiste incontournable de la chanson française. Ses titres ont marqué toute une génération, qui lui est aujourd’hui très fidèle. L’artiste émérite est connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. D’ailleurs, dimanche 21 novembre, Eddy Mitchell s’est illustré avec des propos étonnants dans l’émission ‘Le Portrait de la semaine dans Sept à Huit’, diffusée sur TF1.

« #Eddy Mitchell dépasse sa légendaire pudeur pour écrire une chanson à Johnny, disparu il y a 4 ans… Ce soir, il lève le voile sur leur relation jusqu’à l’ultime rendez-vous. Eddy se confie sur Johnny, son frère, dans « Le Portrait de la Semaine » d’@audrey_crespo, dès 18h20 @TF1 », avait annoncé sur les réseaux sociaux la journaliste Audrey Crespo Mara.

L’artiste émérite a notamment évoqué son amitié sans faille avec son ami de longue date Johnny Hallyday, décédé en décembre 2017 des suites d’un long combat contre un cancer des poumons. Eddy Mitchell a confié que ce n’est pas simplement un ami qu’il avait perdu, il y a quatre ans, mais un frère avec qui il ne garde que de bons souvenirs.

Il n’a pas manqué de régler ses comptes avec la veuve du taulier, Laeticia Hallyday. Il y a quelques semaines, il avait qualifié la statue de Johnny Hallyday, inaugurée le 14 septembre dernier à Paris, de « une statue à la con ». Aujourd’hui, il réitère ses propos, soulignant que toutes les démarches entreprises par Laeticia Hallyday pour engendrer de l’argent sur Johnny ne l’intéresse pas.

« Ça ne m’intéresse absolument pas (…) Ils font ce qu’ils veulent. Bientôt ils le mettront avec une plume dans le cul accroché n’importe où… Je m’en fous », a-t-il annoncé. Il faut dire que ses relations avec la mère de Jade et Joy ont toujours été électriques, mais depuis que le conflit autour de l’héritage de Johnny a éclaté, leurs rapports se sont dégradés. Ils a rapidement pris le parti des enfants aînés de son ami, Laura Smet et David Hallyday.

Par ailleurs, c’est avec beaucoup d’émotion qu’il a évoqué son dernier échange avec son ami de toujours. « Quand je suis allé le voir à la clinique, je savais que c’était râpé. Les toubibs nous l’avaient dit : ‘Il rentrera à la maison et puis…’ Ce jour-là, Johnny disait encore des conneries, ce qu’il savait très bien faire : ‘Fais chier, je suis en train de faire un album et il me manque deux titres.’ C’était son obsession, c’est quand même génial. Quand il a quitté la clinique, il savait que c’était fini. Je l’ai revu chez lui et sur son lit de mort », a-t-il révélé.

2

Laisser un commentaire