Elizabeth II contrainte d’abdiquer, nouveau programme pour la monarque …

0
1246

Agée de 95 ans, la reine Elisabeth II est à la tête de plusieurs nations. Mais ce 30 novembre, elle a dû passer la relève à quelqu’un d’autre pour le contrôle de l’une d’entre elles. 


La reine Elisabeth II demeure à la tête de plusieurs Etats du Commonwealth dont l’Australie, les Bahamas, la Jamaïque, la Grenade. Mais ce 30 novembre, la souveraine a passé le pouvoir concernant la Barbade. L’île des Caraïbes, qui obtient donc son « indépendance », ne sera plus sous l’autorité de la couronne britannique. 


Cette partie du globe, aux plages paradisiaques, est le lieu de naissance de la chanteuse Rihanna. C’est Sandra Mason, précédemment gouverneure générale de l’île, qui prend les rênes du pays en tant que présidente. Dans son discours de rentrée du parlement local, la nouvelle cheffe d’Etat a elle-même annoncé le divorce constitutionnel entre la couronne britannique et la Barbade. 


« Ayant obtenu son indépendance il y a plus d’un demi-siècle, notre pays ne peut nourrir aucun doute sur ses capacités à s’autogérer », a-t-elle affirmé. « L’heure est venue de dire un vrai adieu à notre passé colonial. Les Barbadiens veulent un chef d’État barbadien », a poursuivi Sandra Mason.

L’ancienne gouverneur a ainsi annoncé que « la Barbade va passer à l’étape logique suivante vers la pleine souveraineté et devenir une République d’ici le jour de célébration du 55e anniversaire de notre indépendance, le 30 novembre 2021 ». Cette séparation marquera « l’affirmation suprême de la confiance en qui nous sommes et en ce dont nous sommes capables ».


À l’occasion de la cérémonie officielle qui marquait le remplacement de l’étendard de la reine Elisabeth II par le drapeau présidentiel, Sandra Mason a prêté serment. « Moi, Sandra Prunella Mason, jure d’être fidèle et de porter une véritable allégeance à la Barbade conformément à la loi, avec l’aide de Dieu », a-t-elle déclaré. Si la cérémonie n’était pas ouverte à tous, les autorités ont tout de même suspendu le couvre feu afin de permettre aux habitants de prendre part à la fête.


Il faut toutefois noter que bien que maitre désormais de son destin, la Barbade reste membre du Commonwealth. Le premier ministre britannique Boris Johnson l’a indiqué dans un communiqué. « Nous resterons des amis et alliés loyaux, en nous appuyant sur les affinités et connexions durables entre nos peuples et sur le lien spécial du Commonwealth »,  a-t-il déclaré

Laisser un commentaire