Elodie Gossuin craque. Elle envisage le pire !

0
10

L’ex miss France, Elodie Gossuin a avoué récemment qu’elle songeait de plus en plus à mettre fin à sa carrière professionnelle d’animatrice auto et radio. En effet, l’heureuse maman de deux paires de jumeaux a parfois des difficultés à joindre vie professionnelle et personnelle. Cette situation aurait de lourdes répercussions sur sa vie privée.

« Les semaines sont particulièrement difficiles. Mon rythme est celui de mes enfants. Je vais les coucher, je me couche. Quand tu te lèves à 4 heures, la libido est bien plus en berne qu’après la grossesse. Les périodes délicates ont vraiment fragilisé notre couple », a-t-elle indiqué.

La ravissante blonde respecte un agenda très strict, mais elle a frôlé à plusieurs reprise un burn out. « Je pars tôt, beaucoup trop tôt. Les semaines sont particulièrement difficiles. J’essaie parfois de contrebalancer, je m’impose au moins 2 à 3 siestes par semaine. Je n’ai jamais deux journées pleines de 4h à 18h d’affilée. Et je ne travaille jamais après la radio le mercredi. Je rentre tout de suite chercher mes enfants à l’école et je passe l’après-midi avec eux. », a-t-elle avoué.

Le temps manqué avec ses quatre enfants lui manque beaucoup. « Je ne suis jamais là pour emmener mes enfants à l’école, je me sens très souvent coupable et me remets très souvent en question. Très souvent j’ai envie de changer de vie et de déménager. (…). J’ai appris à demander de l’aide sans avoir l’impression que c’est un aveu de faiblesse », a-t-elle annoncé.

Avant de poursuivre :  » Je peux dire à mon mari : ‘Je n’en peux plus. Il faut que je sorte courir toute seul ou que j’aille dormir une heure…’ Je peux aussi appeler ma mère. »,. Fort heureusement, elle peut compter sur ses proches, qui sont toujours là quand Elodie Gossuin a le moral dans les chaussettes.

La célèbre Miss France, en a profité pur savourer chaque instant passé avec ses enfants durant le confinement. « Avec nos deux enfants en 5ème et les deux autres en CP, on essaye de se répartir les rôles notamment en fonction de nos affinités avec les matières. J’adore jouer à la maîtresse, c’est drôle. Les journées sont bien chargées. Mais je n’ai pas le droit de me plaindre. On a la chance d’être présents tous les deux avec nos quatre enfants. C’est une situation privilégiée. », a-t-elle révélé.

Laisser un commentaire