Emmanuel Béart et Claire Chazal, violent clash en plein direct ! Gros malaise …

0
730

Invitée le 19 Mai, dans l’émission de Claire Chazal, ‘Passage des Arts’, diffusée sur France 5, Emmanuelle Béart semble avoir très peu apprécié les commentaires de l’animatrice. Il faut dire que l’ex reine du JT de TF1, a accumulé les bourdes. Elle a d’ailleurs été reprise par la comédienne de nombreuses fois, au point que la tension était palpable dans l’émission. Une situation, qui a d’ailleurs beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux.

« Il y a un an, l’actrice et sa sœur Ève rendaient un vibrant hommage à leur père, Guy Béart, dans un album de reprises de ses plus beaux textes. Visiblement toujours marquée par cette disparition, la comédienne a fait part de sa mélancolie auprès de la journaliste », ont rapporté nos confrères de Public.

« Il y a une gravité, il y a une forme de mélancolie contre laquelle j’ai beaucoup lutté pour ne pas qu’elle se voit, pour ne pas que les autres la devinent. Et puis à un moment donné, je me suis dit que ce n’était pas grave. J’ai l’âme slave. […] C’est sans doute un reste d’enfance », a annoncé Emmanuelle Béart.

Une révélation, qui hélas, va être très mal comprise par l’ex de Patrick Poivre d’Arvor. « Une enfance avec un père qui s’en va », lâche Claire Chazal. La réponse de la comédienne ne s’est pas faite attendre. « Non, c’est ma mère qui s’en va ! ». Malheureusement, la journaliste perd ses moyens et accumule les étourderies dans l’émission. « On entendait cette archive où vous êtes sur les épaules de votre père et vous criez des slogans que vous ne comprenez pas forcément », annonce Claire Chazal.

Une confidence qui visiblement, irrite au plus haut point la comédienne, qui ne mâche pas ses mots envers l’animatrice. « Ma mère, ma mère, toujours. Claire, ma mère ! C’est ma mère qui faisait des manifs, pas mon père », réplique Emmanuel Béart. Cet incident n’est pas sans rappeler un autre, qui a eu lieu récemment, alors que Claire Chazal avait invité dans son émission, Luc Ferry. Ce dernier avait été très dur envers la journaliste.

Leur désaccord sur l’art contemporain avait, à l’époque fait couler beaucoup d’encres. « Ce n’est pas que je ne suis pas ‘absolument fan’, c’est que je déteste ça ! Je pense que c’est à 99 % une monstruosité de snobisme. Les gens sont obligés de dire que c’est grandiose parce que cela coûte très cher et qu’ils sont bluffés par le pognon. C’est tout ! », avait-il déploré. La réponse de la journaliste a été sans équivoque. « Et il s’en vante… C’est effrayant ! […] Arrêtez ! Taisez-vous ! »,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici