Emmanuel et Brigitte Macron marqués par les réclamations d’une fillette souffrant d’un cancer

0
442

Le couple présidentiel, Emmanuel et Brigitte Macron ont récemment repris le chemin du travail. Après avoir passé quelques semaines de vacances bien méritées au Fort de Brégançon, les tourtereaux ont récemment été interpellé après une jeune fille, atteinte d’une terrible maladie. Dans le cadre d’une sortie protocolaires, la fillette a pris son courage a deux mains pour attirer l’attention de chef de l’Etat et de son épouse.

La semaine dernière, le président de la République et la première dame de France étaient à Bormes-les-Mimosas pour fêter les 78 ans de la libération de la ville. A cet égard, le mari de Brigitte Macron a eu l’occasion de rencontrer un public venu en masse pour l’occasion. Une jeune fille prénommée Lana a tiré son épingle du jeu. A 12 ans, n’a pas hésité à interpellé Emmanuel Macron, touché pas ses propos.

D’après le journal Le Monde, la jeune adolescente souffre d’un cancer. Elle n’a pas hésité à réclamer au chef de l’Etat du matériel pour le service de chimiothérapie de l’hôpital de la Timone à Marseille, l’établissement qui soigne son cancer. Lana a précisé qu’il manquait des « pompes à perfusion. » au sein de l’établissement hospitalier, qui souffre des restrictions budgétaires imposés par l’Etat.

« Une rencontre qui a énormément ému le président de la République, mais aussi Brigitte Macron qui n’a pas manqué de faire un baiser sur la joue de l’enfant vêtue d’un foulard jaune sur la tête », a confié le magazine people Public, dans sa dernière édition. La jeune fille a avoué avoir parlé non pas en son nom, mais également au nom de toutes ses personnes qui souffrent et qui ne peuvent être soignées faute de moyens.

Un évenement majeur a par la suite changé la vie de la jeune fille. Touchée par son histoire poignante, Emmanuel et Brigitte Macron ont même proposé à Lana de venir déposer une gerbe de fleurs, accompagné du chef de l’Etat. Un moyen de fierté pour la jeune adolescente, qui semblait très impressionnée par la situation.

Le président de la République, a clôturé cette sortie avec un discours. « Je pense à notre peuple, auquel il faudra de la force d’âme pour regarder en face le temps qui vient, résister aux incertitudes, parfois à la facilité et à l’adversité, et, unis, accepter de payer le prix de notre liberté et de nos valeurs », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici