Eric Zemmour et Sarah Knafo vie privée jetée en pâture – leur vengeance glaciale

0
2774

Eric Zemmour reste tout aussi populaire qu’il l’était avant les révélations sur sa proximité avec sa conseillère et un éventuel divorce avec son épouse Mylène.

Le meeting organisé au Grand palais de Lille a permis au journaliste de mesurer sa popularité après les révélations de photos évocatrices de lui avec sa collaboratrice Sarah Knafo. Elles dévoilaient une relation plus que professionnelle entre le polémiste d’extrême-droite et la magistrate en poste à la Cour des comptes. Les clichés qui ont circulé révèle cette dernière en promenade dans le sud de la France avec Éric Zemmour. 

Leur trop grande proximité sur ces images a suscité des doutes quant à la nature de leur relation, alors qu’ils se connaissent depuis 2018. Un divorce a même été évoqué et c’est Éric Zemmour lui-même qui en aurait fait la demande. Une requête qui aurait été rejetée par son épouse, mère de ses enfants. Le polémiste  est marié depuis plusieurs années à Mylène Chichportich aux origines juives tunisiennes, née en 1959 à Montreuil, et avec qui il a eu trois enfants. 

Avocate de profession, spécialiste des questions de droit commercial, droit des sociétés, droit bancaire et boursier, droit des contrats et droit civil, la maman active a choisi de se tenir loin des caméras. Malgré ces débordements dans sa vie privée, ce sont environ 1500 personnes qui ont effectué le déplacement pour écouter ce que le journaliste avait à dire.

“Il faut arrêter l’immigration illégale et légale”, a affirmé le candidat non déclaré à l’élection présidentielle. Éric Zemmour ne craint pas d’empiéter sur les plates-bandes du Rassemblement National, surtout qu’il a obtenu le soutien de Jean-Marie Le Pen, le fondateur du Front National. Et ce dernier a fait une déclaration qui a forcément réjoui le polémiste.

“Si Éric c’est le candidat du camp national le mieux placé, bien sûr, je le soutiendrai”, a-t-il dit. “J’accepte tous les soutiens, tous les soutiens me font plaisir”, a indiqué de son côté le journaliste. Pour Paris Match, Sarah Knafo considérerait que “l’histoire toque à leur porte et qu’ils ont le devoir de sauver la France, la nation”. 

“Aucune dérobade possible, Zemmour a plus d’ardeur que Giaino”, poursuit la publication. “Elle lui apportera sa fougue et son réseau : jeunes de l’Institut de formation politique, école financée par l’ultraliberal Charles Gave, camarade du syndicat étudiant de droite Uni, militant de La Manif pour tous et de l’association L’œuvre d’Orient”, poursuit le magazine.

2

Laisser un commentaire