Eric Zemmour, pris en flagrant délit avec sa conseillère, Sarah Knafo, 28 ans …

0
1030

Pas encore candidat, Eric Zemmour pourrait être dans les prochains jours avec une équipe de campagne qui travaille déjà à ses côtés dont une certaine Sarah Knafo, qui fait l’objet de Paris Match cette semaine. L’homme politique a posté un tweet à ce sujet ce mercredi soir.

Il y a quelques jours, nos confères de Paris Match ont révélé l’identité de Sarah Knafo, 28 ans, qui officie officiellement comme la conseillère d’Eric Zemmour, et officieusement, comme étant « très proche d’ Eric Zemmour ». D’ailleurs, l’hebdomadaire a publié un cliché sans équivoque sur les tourtereaux, qui confirme une relation entre les deux tourtereaux.

La photo que l’hebdomadaire a décidé d’afficher sur sa couverture laisse peu de place au doute : on y voit Eric Zemmour en pleine baignade dans le sud de la France, lors de sa vacances à La Seyne-sur-Mer, tenant une jeune femme derrière son bras, comme dans une étreinte.

Pendant que l’ex journaliste, toujours pas officiellement candidat à la présidentielle, a fait couler beaucoup d’encres depuis plusieurs semaines. Sa conseillère Sarah Knafo, qualifiée par Match comme « la jeune énarque qui dirige sa campagne ». La jeune femme s’est retirée de son poste. comme magistrat à la Cour des comptes « pour convenance personnelle ».

Face à l’ampleur de cette affaire, Eric Zemmour a décidé de briser le silence sur les réseaux sociaux. « Il faut croire que je commence à m’inquiéter suffisamment pour que Paris-Match, le caniche de puissance, essaie de me faire du mal. Je ne me laisserai pas intimider », a-t-il annoncé.

Dans d’autres photos postées par la magazine people, Eric Zemmour apparaît en peignoir avec la jeune femme. Paris Match la présente tour à tour comme « celle qui chuchote à l’oreille d’Eric Zemmour », son « rayonnant directeur de campagne » ou « la doublure, souriante et collégiale, du sexagénaire peu habitué au fonctionnement collectif ».

« En tant qu’Israélite français, je me reconnais dans son parcours d’assimilation et dans son détachement de l’identité juive. Je suis de confession juive, mais je me sens de culture chrétienne. Chez nous, Charles Péguy est aussi important que la Torah. », a confié la jeune femme, il y a quelques mois à nos confrères de l’Express.

Laisser un commentaire