Eric Zemmour tape du poing sur la table – l’insulte de Léa Salamé qui le fait sortir de ses gongs !

0
67

Au coeur de l’actualité, le polémiste d’extrême droite a fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines. Le candidat à l’élection présidentielle ne mâche pas ses mots contre certains journalistes qui l’agacerait au plus haut point. Récemment, une altercation a eu lieu avec la journaliste de France 2, Léa Salamé.

Invitée de l’émission de Léa Salamé sur France Inter, les tensions entre le rivale de Marine Le Pen et la journaliste étaient palpables. Il faut dire que la complice de Laurent Ruquier a émis l’hypothèse que le père de famille soit proche des groupes Nazi. Des propos qui on fait sortir Eric Zemmour de ses gongs.

« Il faut arrêter avec ça, il faut arrêter avec ce cirque. La nazification commence à bien faire. Ils ne sont pas dans mon équipe. Il n’y a pas de nazis dans mon équipe. C’est point, c’est clair, c’est net (…) Il faut arrêter avec cette insulte idiote. Mais maintenant, ça suffit. Maintenant, tout le monde peut dire qu’il me soutient, vous comprenez, c’est facile », a-t-il annoncé.

Avant d’ajouter : « Il y a une différence entre moi et ces gens. Moi je suis dans la tradition gaulliste, je combats toute occupation et je combats pour l’indépendance de mon pays. Hier, parce que ces gens-là se réveillent antinazis 75 ans après la mort d’Hitler car c’est moins dangereux, et aussi aujourd’hui (…) Ces gens-là, en revanche, n’ont pas le même courage et la même rigueur ».

Par ailleurs, Tout comme sa conseillère, Sarah Knafo avec qui il est officiellement en couple, Eric Zemmour serait très pratiquant.  » Comme ses parents, il pratique le rite juif », a indiqué journaliste Etienne Girard. Le polémiste n’évoque que rarement ses pratiques religieuses, et préfère s’épancher sur son programme politique.

Avant d’ajouter : « Éric est très traditionnaliste, il fait le shabbat, ses enfants ont célébré leur bar-mitsva. Il fait la prière du shabbat avec son épouse et ses enfants. Il lit un passage de la Torah, en début de repas et il ne répond pas aux SMS le vendredi à la nuit tombée, car il respecte l’interdit de l’utilisation des appareils électroniques. Enfin, le samedi, tout au moins jusqu’au décès de son père en 2013, Éric le rejoint régulièrement à la synagogue, rue Vauquelin ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici