Flavio ‘Koh Lanta Les Armes Secrètes’, calvaire, il revient sur son élimination douloureuse !

0
147

Koh Lanta, l’émission d’aventures très populaire diffusée sur TF1 rencontre chaque année des audiences qui atteignent des sommets. En effet, malgré le temps qui passe, les téléspectateurs semblent être conquis par le concept de l’émission. D’autant plus que cette année, l’émission à succès à été diffusée durant une partie du confinement. L’envie de voyage et de liberté a séduit davantage le public.

Les fans de l’émission ont partagé régulièrement sur les réseaux sociaux leurs opinions sur les stratégies des candidats. En effet, le programme d’aventures qui a connu des records spectaculaires d’audiences est aussi rythmé par les avis des internautes sur instagram, qui ont à cœur de défendre leurs candidats favoris.

Récemment, c’est l’élimination d’un candidat qui a fait couler beaucoup d’encres. Flavio, célèbre aventurier de Koh Lanta a accordé un interview au magazine Télé Loisirs, durant laquelle il est revenu longuement sur son élimination et les stratégies mises en place durant sa participation à l’aventure. Aujourd’hui, il garde un goût amère de son éviction, qui a eu lieu à la porte de la finale.

« Je mets un certain temps à comprendre que mon rêve s’évapore. Mais je ne le réalise pas encore aujourd’hui ! C’est-à-dire que je ne réalise même pas encore que j’ai fait cette aventure magnifique. Même ce soir je vais encore prendre un coup derrière la tête, ça va faire mal (rires) », a-t-il indiqué.

Avant de poursuivre :  » Pour moi, mon aventure ne s’est pas terminée. Denis Brogniart n’a pas éteint mon flambeau, il est toujours allumé. Alors certes l’aventure va se terminer… Mais je me dis que ce n’est pas possible, que je ne peux pas quitter l’aventure comme ça. C’est horrible. C’est la pire des places celle que j’ai là ». 

Il a vécu un calvaire jusqu’au dernier moment. « Aux portes de l’orientation, personne n’a mis mon nom sur un bulletin… C’est horrible. Je me dis que dans mon malheur il y a du bonheur car personne n’a mis mon nom sur un bulletin et que je suis le seul maître de mon destin. Mais il y a quand même un malheur. J’ai tellement rêvé de faire cette aventure, je me retrouve comme ça là à partir, sans même revoir le camp ! C’est une torture », a-t-il avoué.

Laisser un commentaire