Florent Pagny confronté à la mort, il fait une confidences poignantes !

0
2069

Alors que The Voice s’achève, les nouvelles sur la santé de Forent Pagny fusent et n’annoncent pas toujours que du bien. 

Le chanteur a annoncé au début de l’année souffrir d’un cancer du poumon. Il expliquait alors à ses fans devoir annuler sa tournée en raison du traitement qu’il allait entamer. Il ignorait à l’époque s’il pourrait terminer cette saison de The Voice, et surtout dans quel état il se trouverait à ce moment. 

Des mois après, force est de constater qu’en dehors de ses cheveux, Florent Pagny n’a pas perdu grand chose. Le coach a même pu assister à la finale du télé-crochet de TF1. S’il donnait des nouvelles rassurantes sur l’issue prochaine de son traitement, il confessait toutefois ne pas savoir où il en serait dans les prochains mois. 

Seulement, l’interprète de Savoir aimer a décidé dès le départ de ne pas se laisser aller. Et c’est avec toute sa famille, notamment son épouse Azucena, son principal soutien, et ses deux enfants, qu’il a entamé cette bataille. Il promettait alors à ses fans de remonter sur scène une fois la victoire acquise. 

Ce qui laisse entendre que le chanteur garde le moral et reste optimiste quand à ses chances de guérir de son cancer. Il sait que le combat sera difficile, mais a choisi de prendre les choses du bon côté. Il y a quelques temps, il a annoncé que la tumeur a diminué de moitié, mais elle n’a pas totalement disparu. 

Après les séances de chimio, les médecins prévoient un autre traitement. En attendant, le chanteur a choisi de se faire discret auprès des médias, de même qu’il a opté pour une pause dans sa carrière et à la télévision. De toutes les manières, avec la chimiothérapie qui le fatigue énormément, impossible pour lui de chanter. 

Lors de la promotion de son titre Après nous, dans lequel il parle de la mort, Florent Pagny évoquait sa propre mort dans le cadre d’une interview. « Je n’y pense pas vraiment », disait-il, assurant que son « seul fantasme, ce serait de vivre vieux, sans être malade ». « De m’éteindre avec le sourire… Pour me faire allumer sur le bûcher! Car là où je vis, on ne va pas m’enterrer: je vais partir en fumée et ça me ressemblera! », ajoutait-il. 

Laisser un commentaire