Fragilisée, Charlène de Monaco laissée à l’abandon par ses parents !

0
982

La princesse Charlene de Monaco a remis les pendules à l’heure en affirmant qu’elle aurait abandonné ses deux jeunes enfants alors qu’elle se remettait d’une « grave infection des sinus » en Afrique du Sud… La princesse Charlene a répondu aux rumeurs selon lesquelles elle aurait abandonné ses deux jeunes enfants à Monaco alors qu’elle passait du temps en Afrique du Sud.

La royale, qui est mariée au Prince Albert, avec qui elle a eu Jacques et Gabriella, ses jumeaux âgés de six ans, elle a révélé résider temporairement en Afrique du Sud , alors qu’elle se remet d’une « grave infection des sinus ». La beauté blonde est dans le pays depuis le début de l’année et a déclaré qu’elle ne retournerait dans son pays d’adoption qu’à la fin octobre, passant des mois loin de sa famille pendant qu’elle se fait soigner.

Mais sa déclaration a suscité la désapprobation du public qui l’a accusée de négliger ses enfants. Le moulin à rumeurs a également été surmené par les fans royaux et les commentateurs qui prédisent qu’il pourrait y avoir des problèmes au paradis entre Charlene et Albert, mariés depuis une décennie, qui, selon eux, sont sur le point de divorcer.

L’ancienne nageuse olympique s’est confiée à Radio 702 la semaine dernière, déclarant à la journaliste et présentatrice Mandy Wiener que la décision de se séparer de ses enfants était « terriblement frustrante ». « [C’est] très frustrant, terriblement frustrant. J’ai hâte de les retrouver, j’ai hâte de revoir mes enfants »

Cependant, elle a révélé qu’elle était en contact constant avec ses enfants et qu’elle utilisait toutes les occasions disponibles pour leur parler. La princesse Charlène a révélé: « C’est la période la plus longue où j’ai été loin de l’Europe, sans parler de mes enfants, mais je les utilise FaceTiming presque tous les jours et ils sont ici et reviendront me voir après ma procédure. »

Par ailleurs, durant son séjour en Afrique du Sud, elle aurait très mal vécu l’absence de ses parents, qui ne lui auraient pas rendu visite. « A nos âges, nous devons être prudents « , a confié son père, qui précise que sa fille était également dans un état « vulnérable » suite à ses opérations et qu’en aucun cas, il ne fallait lui faire prendre des risques supplémentaires.

Laisser un commentaire