Françoise Hardy, révélation CHOC sur Emmanuel Macron, confronté au juge

0
2914

La célèbre chanteuse, Françoise Hardy vit une période particulièrement compliquée. Invitée par nos confrères de ‘Technikart’ à évoquer la situation climatique en France, l’artiste émérite a défendu le président de la république, une fois n’est pas coutume. Fervente défenseur de la faune et de la flore, l’épouse de Jacques Dutronc n’hésite pas à taper du poing sur la table, quand elle l’estime nécessaire.

« Actuellement, certaines personnes veulent traduire le président de la république en justice pour ne pas avoir pris les décisions qui s’imposent en matière environnementale. Je tiens à signaler qu’il participera le 1 er novembre 2021 à la conférence des Nations Unies sur le climat qui réunira les représentants de nombreux pays », a-t-il indiqué.

Avant de poursuivre : « C’est à l’échelle mondiale que les décisions doivent être prises ». Par ailleurs, la mère de Thomas Dutronc a fait une confidence stupéfiante sur sa vaccination. Alors qu’elle n’est pas contre la pass sanitaire, Françoise Hardy a annoncé qu’elle ne se ferait pas vacciner pour une question de santé.

« Je n’ai quasiment plus de lymphocytes et l’efficacité des vaccins ARNm passe par la réponse lymphocytaire comme l’a expliqué la chercheuse Katalin Kariko », a-t-elle expliqué. Celle qui souffre d’un cancer du larynx vit un véritable calvaire depuis plusieurs mois, à cause de la douleur qui est devenue incessante.

Sans l’aide des autres, elle ne pourrait pas s’en sortir. D’ailleurs pendant les confinements où les sorties étaient très limitées, elle a vécu un calvaire. Ce fut très difficile pour la chanteuse populaire d’être autonome durant ce contexte très tendu. Elle a évoqué ses souffrances en toutes transparences à nos confrères de ‘Technikart’.

« Je vis confinée depuis 2019 et dépends des autres pour m’alimenter. Lors du premier confinement, mon grand ami Marco qui vit en banlieue ne pouvait plus m’apporter mes courses alimentaires de produits frais, l’approvisionnement en eau s’avérait très problématique, et d’un seul coup l’attente pour les précieuses livraisons Picard durait un mois ! J’ai ressenti une grande détresse », a-t-elle révélé.

Laisser un commentaire