Françoise Hardy sidérée après les élections: elle livre sa confidence hors norme

0
323

Dans son édition du 3 juillet, le Journal du dimanche dévoile la pensée de Françoise Hardy concernant l’issue des dernières élections. La chanteuse n’a pas mâché ses mots. 

Françoise Hardy a toujours défendu ses convictions. Si son corps est affaibli par sa lutte depuis 2015 contre le cancer, l’ayant poussée à se retirer de la scène musicale, et bien que ses prises de parole soient devenues rares, la chanteuse ayant choisi de se tenir loin des regards indiscrets, sa verve, elle, demeure. 

La mère de Thomas Dutronc est ainsi sortie de sa réserve récemment pour exprimer sa déception à l’issue de l’élection présidentielle qui s’est tenue au mois d’avril dernier. « J’ai honte d’être française », a déclaré Françoise Hardy lors de l’interview qu’elle a accordé le 3 juillet au Journal du dimanche. 

“Je suis atterrée qu’il y ait autant d’extrémistes dans mon pays, autant de gens ignorants de ses réalités économiques (sic.)”, a-t-elle livré sans concession. Cette déception qu’elle exprime est en lien avec son attachement à la France… et aux Français, même si l’artiste qu’elle est souhaite relativiser sa popularité. 

“Cela me touche beaucoup. Mais dans leur grande majorité, les Français ne connaissent que quelques-unes de mes chansons (sic.)”, a-t-elle poursuivi. Mais qu’on se rassure, malgré ces frictions, l’idylle entre Françoise Hardy et la France est loin de prendre fin. C’est sur cette terre qu’elle souhaite demeurer. 

« Je n’ai jamais eu envie d’aller ailleurs. Sous une forme ou une autre, le cauchemar est partout, affirme l’épouse de Jacques Dutronc. En effet, s’ils sont séparés depuis plusieurs années, les parents de Thomas Dutronc restent mariés. Françoise Hardy est aussi revenue sur son quotidien difficille à ccause de la maladie. 

Mais aussi suite aux traitements qu’elle a suivis pour venir à bout de ce mal. « Ma vie est devenue si difficile que j’aimerais parfois partir dans mon sommeil et ne pas me réveiller », confiait-elle. Et si elle continue de se battre, c’est uniquement pour son fils Thomas, et le père de ce dernier, qu’elle estime être l’homme de sa vie. 

Laisser un commentaire