Françoise Hardy, une situation handicapante – elle vie un enfer !

0
134

Françoise Hardy a évoqué lors d’un récent entretien son quotidien difficile lié à la maladie et à la crise sanitaire.

Voilà deux ans déjà que Françoise Hardy subit les effets secondaires des traitements qu’elle a pris pour se débarrasser du cancer du système lymphatique dont elle a été diagnostiquée. Plutôt que de voir son état de santé s’améliorer, la chanteuse de 77 ans affirme souffrir d’“effets secondaires cauchemardesques”.

Lorsqu’on l’interroge sur son état de santé aujourd’hui, Françoise Hardy affirme être “proche de la fin. Ce vendredi 17 septembre, elle a expliqué auprès de Technikart son quotidien difficile à supporter et l’isolement que lui impose la crise sanitaire. “ Je vis confinée depuis 2019 et dépends des autres pour m’alimenter”, affirme-t-elle notamment.

“Lors du premier confinement, mon grand ami Marco qui vit en banlieue ne pouvait plus m’apporter mes courses alimentaires de produits frais, l’approvisionnement en eau s’avérait très problématique, et d’un seul coup l’attente pour les précieuses livraisons Picard durait un mois”, s’est souvenue la mère de Thomas Dutronc. 

Françoise Hardy n’a même pas pu bénéficier d’une première dose du vaccin contre la vivid-19, en raison des nombreuses séances de chimiothérapies auxquelles elle a été soumise et qui l’ont notoirement affaiblie. «  Je n’ai quasiment plus de lymphocytes et l’efficacité des vaccins ARNm passe par la réponse lymphocytaire comme l’a expliqué la chercheuse Katalin Kariko “, explique l’artiste.

Pour cette raison peu commune, “son médecin lui déconseille fortement de se faire vacciner”.  Extrêmement fragilisée par le cancer du naso-pharynx, la chanteuse a fait savoir à ses proches ses volontés, notamment le recours à l’euthanasie afin de “mourir paisiblement”.  En juin dernier dans les colonnes de Gala, Françoise Hardy révélait avoir pris des dispositions pour son fils.

“Avec l’aide de mon notaire, j’ai rédigé mon testament il y a quelques années. J’espère laisser à Thomas de quoi payer les frais de succession exorbitants qui lui seront réclamés, ainsi que les charges qu’un studio et un appartement où habitent de très proches amis lui coûteront”, confiait l’artiste qui, malgré son état de santé, reste au fait de l’actualité et n’hésite pas à donner son avis sur certains sujets. “Je ne me vieillis pas. J’aurai 78 ans dans cinq mois. Si je rends publiques certaines de mes opinions, c’est parce qu’on me pose des questions à ce sujet et que j’y réponds si je peux et comme je peux”, dit-elle. 

Laisser un commentaire