Frédéric Bouraly (José) de ‘Scènes de ménages’ à l’hôpital !

0
57782

Depuis plusieurs années, il y a une série qui a atteint des sommets sur M6, il s’agit de ‘Scènes de ménages’. En effet, cette mini- série a conquis le cœur de millions de téléspectateurs. Le concept est à la fois unique et exceptionnel. On peut y voir différents couples au caractères bien trempés, qui vivent leur vie au quotidien avec beaucoup d’humour.

Les traits des personnages sont alors étirés et tournés en ridicule ce qui permet de faire une critique des manières de réagir de toutes les tranches d’âge par rapport à une situation donnée de la vie. Le prétexte aussi à une bonne tranche de rire. Un concept qui a immédiatement su trouver son public, notamment avec le partage sur les réseaux sociaux de différentes scènes cultes de la série. 

Le succès de Scènes de ménages est tellement immense, qu’il était inconcevable pour les producteurs d’arrêter la diffusion de l’émission, mais aussi les tournages avec l’apparition de l’épidémie du coronavirus. Malgré tout les nombreux problèmes liés à cette pandémie meurtrière, les producteurs ont même mis en œuvre une nouvelle saison.

Néanmoins, l’un des comédiens de cette célèbre série a été confrontée à une situation éprouvante. En effet, le comédien, Frédéric Boulay qui joue le rôle du mari quarantenaire, José a vécu une situation étonnante, qui a fait beaucoup rire les téléspectateur. En effet, ce dernier a été hospitalisé d’urgence récemment ! 

En cause, un accident « stupide », selon le principal intéressé. « Alors qu’il avait débranché le fer à repasser, il a nonchalamment posé sa main dessus pour vérifier qu’il avait refroidi, ce qui n’était pas le cas et à entraîner une brûlure », a rapporté le magazine people Voici. 

Celui qui joue le rôle de José dans la série, a été conduit aux urgences pour soigner cette blessure douloureuse. Néanmoins, il n’a pas perdu son humour, soulignant qu’il « ne perdait pas les bonnes vieilles habitudes ». Fort heureusement, il y a eu plus de peur que de mal.

2

Laisser un commentaire