Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi – violent clash autour de Raphaël, sa réponse stupéfiante …

0
905

Le dernier spectacle de Gad Elmaleh, D’ailleurs, pourrait révéler des informations sur la raison de la rupture entre l’humoriste et la mère de son dernier fils Raphaël. 


Le magazine France Dimanche s’est intéressé à la rupture entre Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi, et particulièrement à la version livrée par Stéphane Koechlin, qui a écrit un livre sur l’humoriste paru aux éditions du Moment et intitulé Gad Elmaleh, la vie pas normale. La publication rapporte l’un de ses passages. 


« Durant des semaines, autour du petit Raphaël, l’orage a grondé entre la famille de Gad Elmaleh et celle de Charlotte Casiraghi. L’objet de la discorde? La religion, sujet éminemment délicat », peut-on lire dans les colonnes de l’hebdomadaire. La « querelle » entre les deux familles aurait éclaté au moment de baptiser le petit garçon. 


David, le père de l’humoriste, ainsi que son oncle Albert, auraient montré à l’époque de la réticence à ce que le fils de Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi soit baptisé. Seulement, le catholicisme à Monaco fait figure de religion d’Etat. « Sa mère, Régine, accepta de s’y rendre », indique France Dimanche. 


« Elle emmena l’aîné de Gad, Noé, et s’installa au premier rang de la chapelle. Puis, ce joli monde rejoignit les hauts murs du palais pour un déjeuner sélect », précise le magazine. L’humoriste, de son côté, s’était exprimé dans les colonnes de Gala sur la double culture de son fils Raphaël qui, loin d’être un obstacle, représente une richesse. 


Et comme pour confirmer cela, Gad Elmaleh raconte dans son spectacle D’ailleurs, à travers des funérailles, son rapport à la religion catholique. « Il y a un niveau d’organisation et de prod qui est inégalable. Entre l’encens, la musique, les photos du défunt, les ‘micros qui marchent' », glisse l’humoriste. 


« J’ai assisté il n’y a pas longtemps à des obsèques cathos dans une église, je te jure je voulais être le décédé, c’est un truc de fou! », lâche-t-il encore. Gad Elmaleh a d’ailleurs posé un beau geste en faveur de la paroisse Sainte-Cécile à Boulogne-Billancourt. Le 13 décembre, l’artiste se produira dans la ville et offrira les bénéfices de la soirée pour le projet immobilier de la paroisse.

Laisser un commentaire