Gad Elmaleh, frictions avec Charlotte Casiraghi – lourd secret livré à un célèbre journaliste

0
402

Depuis quelques jours, Charlotte Casiraghi et son époux, le producteur, Dimitri Rassam ont fait couler beaucoup d’encres. Selon le magazine people Oops, leur mariage serait en péril depuis plusieurs mois. En cause, le très nombreux confinements, qui ont engendré un fossé entre la fille de Caroline de Monaco et le fils de la comédienne, Carole Bouquet.

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

Toutefois, depuis le début de l’année, l’ex de Gad Elmaleh serait confrontée à une situation éprouvante. En effet, il y aurait des frictions concernant le mode d’éducation avec son ex compagnon, au sujet de leur fils Raphael. Ce dernier aurait décidé de protéger davantage son fils, de la lumière des médias, qu’il juge parfois beaucoup trop intrusifs.

 » Gad mise tout sur un mode de vie stable, simple, avec du dialogue, alors que Charlotte départ son rang, est sans doute plus déconnectée de la réalité, peu habituée aux contraintes », ont confié nos confrères de Voici. Si la fille de Caroline de Monaco a préféré ne pas évoquer ce sujet, Gad Elmaleh, s’est livré en toute transparence au journaliste Thomas Sotto.

« J’ai été un papa différent avec les deux enfants. C’est con à dire. Mais je suis sûr que si mes deux garçons parlent de leur papa, sur le fond ils seront, je l’espère, totalement d’accord, mais sur l’organisation et la forme, ils n’ont pas eu exactement le même », a indiqué Gad Elmaleh, qui assume parfaitement ses choix

Avant de souligner : « Il y en a eu un qui a eu un papa qui découvrait la notoriété et qui était en orbite. Mais je l’ai embarqué de temps en temps avec moi. Il y avait du bon et du moins bon dans ces moments-là où il venait en tournée. Mais j’avais envie qu’il soit là ».

Selon lui, il s’agit d’une question de sécurité de l’enfant. « Le petit, il pourra dire ‘il m’a protégé de ça’, et peut-être qu’il dira que je ne l’ai pas assez amené. De toute façon, on pense toujours que nos parents ont mal fait. Moi, j’ai pensé ça de mes parents et mes enfants vont penser ça de moi. C’est la raison pour laquelle les petits-enfants et les grands-parents s’entendent à merveille », a poursuivi l’humoriste.

Laisser un commentaire