Hélène Ségara, douloureuses épreuves, une surprenantes révélation !

0
13

La carrière d’Hélène Ségara n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Alors qu’elle débarque à Paris pour trouver sa chance, elle doit également faire face au quotidien difficile d’une jeune maman solo; qui éduque son enfant seul, et qui n’a pas un sou dans sa poche.

Fort heureusement, lorsque la ravissante brune est arrivé à la capitale, elle a pu compter sur le soutien d’un ami, qui a accepté de l’acceuillir chez elle, mais dans un grenier. Une période compliquée pour la chanteuse, qui n’oublie pas les épreuves auxquelles elle a dû faire face pour percer dans ce milieu très sélectif.

Fort heureusement, son fils Raphaël a toujours été son moteur et lui a permis de ne jamais baisser les bras, même quand les difficultés financières ont fait leur apparition. Elle s’est accrochée, elle a persévéré et son courage et son immense détermination ont fini par payer. En effet, aujourd’hui, Hélène Ségara, est une chanteuse reconnue pour son talent !

« Celle qui jouera plus tard le rôle d’Esmeralda dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris s’est donc tournée vers le peu de personnes qu’elle connaissait pour lui venir en aide. La chance, il faut parfois savoir la provoquer en prenant des risques. C’est ce qu’a fait Hélène Ségara. Son succès, la chanteuse de 50 ans ne le doit qu’à son culot, son audace et son courage », ont rapporté nos confrères de Public.

« Mon fils et moi avons vécu dans 15 mètres carrés où je pouvais faire cuire des œufs en étant allongée sur le lit. La chance, j’ai su la provoquer. On a crevé la dalle, mais ma motivation, c’était Raphaël », a révélé Hélène Ségara à Télé Loisirs. Par ailleurs, aujourd’hui l’artiste est confrontée à de graves problèmes de santé.

« C’est toujours présent. Je suis toujours suivi par de grands professeurs. Je subis toujours des implants. Beaucoup de gens m’ont tourné le dos au moment le plus critique. À ce moment-là, la moitié du métier s’est détournée de moi en pensant que j’étais foutue tout simplement », a-t-elle annoncé avec beaucoup d’amertume.

Avant de poursuivre : « Je me dis qu’il y a tellement de gens qui ont des problèmes de santé, beaucoup plus que l’on croit. Et surtout il y a des gens qui ont un diagnostic vital en jeu. Moi, je n’en suis pas là. Je me dis qu’il faut que je sois forte, faut que je travaille. Il faut surtout que j’amène ce message aux gens, c’est-à-dire que rien n’est insurmontable ». 

Laisser un commentaire