Heurté par un véhicule, Henri Sannier est en fauteuil roulant

0
1262

Depuis son accident de voiture, Henri Sannier est condamné à se déplacer en fauteuil roulant. Dans un récent entretien avec Télé-Loisirs, le journaliste a  donné les détails de cet accident qui lui gâche la vie.

.

En 2020, le journaliste Henri Sannier a été victime d’un terrible accident. L’homme de 73 ans a été violemment percuté par une voiture alors qu’il rentrait chez lui, après une belle balade à VTT avec sa femme. L’incident s’était produit en Baie de Somme, et lui avait causé de graves blessures. « Je m’en suis sorti avec des bleus partout du côté gauche de mon corps, une oreille décollée. Je n’étais pas en grande forme. J’avais mal partout », a confié l’ancien présentateur sportif à Télé-Loisirs.

Conduit immédiatement à l’hôpital, il y reste une longue période. Cependant, après un mois d’hospitalisation et une importante perte de poids, Henri Sannier  commence à montrer des difficultés à marcher. Au même moment, il  affirme ressentir des fourmis dans les doigts. Des sensations soudaines qui étaient en fait des signes annonciateurs d’une paralysie. 

Depuis, le septuagénaire a perdu l’usage de ses mains et de ses jambes et se déplace désormais à l’aide d’un fauteuil roulant. Henri Sannier a également confié dans les colonnes de Télé-Loisirs avoir été soumis à de nombreux examens d’analyses à Paris afin d’en savoir plus sur cette paralysie soudaine. Il explique que c’est d’ailleurs Michel Cymes qui l’aurait encouragé à les faire. 

Ainsi, si au début, les médecins semblaient confus, ils ont fini par trouver la cause du mal. D’après les spécialistes de l’hôpital d’Abbeville, il s’agirait d’une forme de neuropathie. Pour trouver un remède à cette maladie, le mari de Sylvianne a été soumis  à un traitement d’immunoglobuline qui selon lui « ne fait pas grand-chose ».

Dans le même temps, le présentateur retraité suit un traitement par plasmaphérèse deux fois par semaine à la Salpêtrière à Paris et une rééducation à Berek-sur-Mer dans le Pas-de-Calais. Et malgré ce bouleversement dans sa vie et la « drôle de sensation » qu’il a d’être cloué sur son fauteuil, Henri Sannier garde la tête haute. 

Il s’efforce de vivre comme si de rien n’était. Lorsqu’il n’est pas occupé à sa tâche de maire d’Eaucourt-sur-Somme, l’ancien présentateur sportif sort faire la fête avec ses amis. Henri Sannier a confié recevoir également beaucoup de soutien de la part des Français. « La vie continue ! Tous ces témoignages d’affection me donnent des ailes » affirme-t-il, espérant remarcher un jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici