Iris Mittenaere, c’est épouvantable, Sylvie Tellier lui impose le pire …

0
104

Le concours miss France serait très loin d’être la vie en rose, même pour les anciennes reines de beauté. Selon les confidences faites par Iris Mittenaere, le concours serait sujet à de strictes et rigoureuses règles mises en place par Sylvie Tellier, la directrice de l’organisation Miss France. La candidate qui enfreint l’une d’elles est expulsée sans ménagement. Mais ça c’était surtout avant. L’intervention de Miss Univers 2016 a contribué à  l’abandon de certaines de ces « horribles » exigences.

Invitée dans l’émission d’Anne Roumanoff sur Europe 1, Iris Mittenaere s’est souvenue du moment où elle était candidate à l’élection Miss France.  Elle a ainsi rappelé les règles strictes qui leur étaient imposées par Sylvie Tellier, dont  le rejet de toute chirurgie esthétique et des tatouages, l’obligation d’être célibataire, ne pas avoir fait de photos dénudées et avoir un physique filiforme.

Manquer à ses exigences valait le non maintien de la candidature et par conséquent de ne pas participer au concours. Annaëlle Gambui, la dernière Miss Guadeloupe a d’ailleurs été évincée de la compétition à cause d’un shooting photo qu’elle avait réalisé pour la  campagne Octobre rose, en faveur de la lutte contre le cancer du sein.

Pour ce qui est du physique filiforme des Miss, le concours se chargeait de veiller entièrement sur cela. Aussi, l’organisation s’était chargée de  soumettre les candidates à un régime sec forcé. « Ils ont changé ça depuis mais oui, on nous rationnait. En fait, ils se disaient qu’il ne fallait pas trop que les Miss prennent de poids avant l’élection donc on va leur donner des trucs un peu light… Mais le problème c’est que c’était trop light ! », a confié Iris Mittenaere.

C’était « horrible », au point où l’ancienne Miss Univers prenait du pain en plus et le cachait dans ses affaires. « Je mettais du pain dans mes sacs pour le manger le soir dans ma chambre », a-t-elle expliqué. Elle s’est également souvenue que des restes de ces morceaux de pains se trouvaient encore dans sa valise à son retour du concours. Alors qu’elle vidait ses sacs avec sa mère, « on a retrouvé dans mes pochettes du soir des morceaux de pain rassis ».

La chérie de Diego El Glaoui a eu le courage d’en parler à l’organisation Miss France, et cela en valait la peine. Aujourd’hui, les Miss ne sont plus assujetties à un régime quelconque. «  C’est hyper bien. Je sais que j’en ai parlé juste après mon élection. Et je leur ai dit que franchement ce n’était pas possible et ils ont changé depuis. Et les filles ne sont plus rationnées… », a confié Iris Mittenaere.

Laisser un commentaire