Irrité, Jean-Luc Reichmann, l’opération choc pour ôter son angiome

0
213

Les témoignages sur Jean-Luc Reichmann se succèdent dans le documentaire que lui a consacré TF1. 

L’animateur des 12 coups de midi est à l’honneur sur la première chaine qui lui a consacré un documentaire. Si Jean-Luc Reichmann y évoque quelques souvenirs intimes, on y découvre aussi sa mère. Celle-ci s’est particulièrement souvenue du traitement par lequel était passé son fils pour tenter d’enlever l’angiome qu’il a sur le nez. 

Un procédé que Jean-Luc Reichmann n’avait pas supporté. « Mon mari regardait tout le temps et disait ‘Tu crois que ça va passer?’ J’avoue qu’on a eu du mal », s’est souvenue la mère de Jean-Luc Reichmann. Et à l’époque, l’animateur de TF1 n’avait pas vraiment été rassuré par les déclarations du médecin. 

Le spécialiste de la santé assurait qu’avec le temps, la « tâche » finirait par disparaître. « Plusieurs fois, Jean-Luc (Reichmann) a ainsi été conduit à l’hôpital pour ‘essayer de ressembler à tout le monde », explique la mère de l’animateur. Elle décrit alors le procédé douloureux auquel l’animateur a été sujet un temps. 

« On essaie la neige carbonique, ça fait tellement mal. Mais ça se voyait trois fois plus. Une fois, deux fois, trois fois… C’est quelque chose qui est très très violent », a-t-elle expliqué, soulignant que son fils n’avait pas supporté ce traitement rude. Jean-Luc Reichmann en parlait lui-même dans les colonnes de Gala il y a quelques années. 

« Quand j’avais huit ans on a essayé de la faire disparaître avec de la neige carbonique, puis au laser », a-t-il déclaré, ajoutant: « Je trouvais ça douloureux ». Aujourd’hui, Jean-Luc Reichmann est devenu l’une des personnalités préférées des Français, avec cette tâche sur le nez. Elle aurait même inspiré son côté humoristique. 

Dans le documentaire, l’animateur de TF1 explique comment, à l’époque, une jeune fille l’humilia. Elle lui lança qu’elle ne pourrait jamais sortir avec lui, lui faisant remarquer sa tâche sur le nez. « Je me suis dit que physiquement, ça n’allait pas être ça, on oublie. Et on s’aperçoit qu’en faisant rire, ça rassemble beaucoup », a confié la papa de six enfants. 

Laisser un commentaire