Jean-Claude Joly ‘L’amour est dans le pré’ : confidences sur les raisons de son suicide

0
133

C’est une bien triste nouvelle qui a frappé de plein fouet la grande famille de ‘L’amour est dans le pré’. L’émission qui rencontre des audiences spectaculaires à chaque nouvelle saison, a perdu un membre de sa famille. Et pour cause, il y a quelques jours, l’animatrice Karine Le Marchand a révélé le suicide de Jean-Claude Joly.

L’agriculteur de Normandie avait participé à la saison en 2012. Après avoir trouvé l’amour, il se marie en 2012 avec sa compagne et leur union donne naissance à une petite fille, prénommée Charlotte en 2014. Depuis son décès brutal, les hommages sur les réseaux sociaux se multiplient, venant à la fois d’anciens agriculteurs de l’émission, mais également d’anonymes qui sont dévastés.

« Mon Jean-Claude, les mots me manquent, mais pas mes larmes. Merci de m’avoir donné tant de joie et d’affection à chacune de nos retrouvailles. Tu as choisi de dire stop, alors repose en paix. Mes pensées vont vers Maud et votre petite Charlotte », a annoncé l’animatrice phare de M6, en dessous d’une série de photos de l’agriculteur.

La société de production de l’émission a également écrit un petit mot en hommage à Jean-Claude. « La famille ADP est en deuil après cette terrible nouvelle. Jean Claude était l’un de ses membres les plus appréciés, drôle et jovial. Le côtoyer toutes ces années a été un privilège. Il va énormément nous manquer. Toutes nos pensées vont à Maud, leur famille et leurs proches. », pouvait on lire sur les réseaux sociaux.

Des proches de l’agriculteur ont été interrogés afin de déterminer les causes éventuelles de ce drame. Pour la plupart des habitants de son village, il était une figure toujours joyeuse et très appréciée par tous. « Mais ce suicide, je ne m’y attendais vraiment pas », a annoncé une habitante du village de Frénaye.

Selon un membre de sa famille, ce sont les grandes difficultés financières qui ont poussé Jean-Claude à mettre fin à sa vie. Une situation qui touche beaucoup les agriculteurs, qui sont régulièrement confrontés à une détresse financières face à la grande distribution qui leur impose des marges excessivement faibles. Aucune lettre n’a été retrouvée pour expliquer cette tragédie.

Laisser un commentaire