Jean Jacques Bourdin, persécuté – la théorie du complot proclamée par sa femme, Anne Nivat

0
1960

Le célèbre journaliste, Jean-Jacques Bourdin vit une période particulièrement compliquée. En effet, le journaliste phare de RMC est accusé d’agressions se-xuelles par une ancienne collègue. Les faits remonteraient à 2013. Selon nos confrères du Parisien, son passé de séducteur a refait surface avec cette plainte, qui a été confiée à la brigade de Paris.

Face à l’ampleur de cette affaire, le mari d’Anne Nivat a été écartée de l’antenne et remplacé par Apolline de Malherbe et Bruce Toussaint pour ses deux émissions.  « Qu’on l’écarte de l’antenne, ça me gêne pour lui. D’autant plus que la plainte vient neuf ans après. Si, maintenant, chacun doit fouiller dans son histoire… Je le vois mal séduire une femme autrement qu’avec ses atouts », a indiqué son ami Dominique Grimault.

 Avant de poursuivre : « Entre eux, c’était à celui qui choperait le plus de nanas possibles sur le Tour. Il y avait aussi un Slip vert pour le plus rapide. C’étaient de très beaux mecs. On était bien avant #MeToo. C’était plus décontracté. Et surtout, les filles étaient consentantes. Personne n’a été violé, jamais ».

Récemment, c’est sa femme, la journaliste polyglotte Anne Nivat qui a brisé le silence sur cette affaire très médiatisée. Dans le cadre de la promotion de son livre La France de face (Fayard), Anne Nivat était présente, aux côtés de Marc Lavoine et Jean-Michel Blanquer, du programme On est en direct sur France 2, animée par Laurent Ruquier.

« Il y a des fuites qui nous étonnent énormément et qui montrent que, dans son entourage professionnel, il manque sérieusement de bienveillance. À l’égard de Jean-Jacques, il y a véritablement des gens qui cherchent à nous nuire. Il y a des fuites qui se retrouvent dans Le Parisien, et ça nous étonne beaucoup », a-t-elle confié.

Avant de poursuivre : « Il commence par pratiquement révéler notre adresse privée à Paris, en donnant le nom du boulevard, la seule chose qu’ils ne donnent pas, c’est le numéro, parce que les journalistes savent que c’est illégal. Ça n’a rien à voir avec la plainte et avec l’affaire. Nous trouvons mon mari et moi que ça n’est pas du tout gentil ».

Laisser un commentaire