Jean-Jacques Bourdin, violent clash avec Valérie Pécresse – confidences explosives de Cyril Hanouna

0
432

Le célèbre journaliste, Jean-Jacques Bourdin, qui a longtemps officié sur RMC fait face à de graves accusations d’agressions se-xuelles depuis quelques semaines. Alors que jusque là, il était très apprécié par ses auditeurs, son image a été fortement entachée suite à l’éclatement au grand jour de cette affaire très médiatisée.

Il y a quelques jours dans la célèbre émission ‘Touche pas à mon poste’, diffusée sur C8 et animée par Cyril Hanouna, une confidence renversante a été livrée par l’équipe de chroniqueurs. En effet, une violente dispute aurait eu lieu entre Jean-Jacques Bourdin et la candidate à la future élection présidentielle, Valérie Pécresse à la fin de l’émission La France dans les yeux.

 » Ce mardi 18 janvier, Valérie Pécresse, candidate à l’élection présidentielle de 2022, était la première invitée de la nouvelle émission de Jean-Jacques Bourdin, La France dans les yeux. Mais la femme politique de 54 ans a longtemps hésité avant d’y participer. La raison ? L’animateur vedette de RMC et BFM TV fait l’objet de graves accusations », ont rapporté nos confrères de Voici.

La victime a annoncé qu’il aurait essayé de l’embrasser avec contrainte au sein d’un hôtel, où ils étaient tous les deux, il y a neuf ans, à l’occasion de la Pétanque de Calvi, en Haute-Corse. « J’obtiens toujours ce que je veux », lui aurait lâché le célèbre journaliste. Aujourd’hui, il clame son innocence.

Toutefois, son débat avec Valérie Pécresse ne s’est pas déroulé comme il l’avait prévu, bien au contraire … En effet, la présidente de la région île de France n’a pas hésité à mettre les choses au clair dès le départ.  « Je respecte la présomption d’innocence à laquelle chacun de nos compatriotes a le droit. Mais je voudrais le dire très clairement, si ces accusations sont avérées elles sont graves et elles doivent être condamnées. Vous le savez, le combat contre le harcèlement sexuel et contre les violences faites aux femmes est un combat personnel pour moi », a-t-il confié.

Si à l’antenne, Jean-Jacques Bourdin a gardé son calme, en annonçant qu’il laissait la justice faire son job, en coulisse, il n’a pas manqué de régler ses comptes. « Ils ont eu un accrochage, Jean-Jacques Bourdin lui a reproché avec véhémence cette vindicte populaire. Je ne savais pas que c’était avec véhémence mais effectivement il y a eu un contact un peu compliqué. Il ne digère pas ce qu’il s’est passé, c’était chaud, c’est vrai », a annoncé Gilles Verdez dans l’émission TPMP.

Laisser un commentaire