Jean-Jacques Goldmann: qui est son épouse Nathalie agée de 15 ans…-Lagier – sa face cachée dévoilée

0
2402

Elle souhaitait juste avoir la chance de rencontrer son idole à la fin d’un concert. Il tombera amoureux d’elle. 

Il y a 20 ans en effet, Jean-Jacques Goldman tombe amoureux de l’une de ses fans, alors que c’est souvent le contraire qui arrive. Il s’agit de Nathalie Thu Huong-Lagier, professeure de mathématiques, originaire de Marseille. Le couple se dit « oui » en 2001 et aura trois filles, Maya venue au monde en 2004, Kimi née en 2005 et Rose en 2007. 

Nathalie Thu Huong-Lagier n’est qu’une adolescente lorsqu’elle rencontre enfin son idole, Jean-Jacques Goldman, à la sortie d’un concert. Elle est de 28 ans sa cadette et développe avec lui une histoire d’amitié qui finit par se tranformer en une histoire d’amour. L’artiste et les siens sont installés depuis 2016 dans une banlieue résidentielle de Londres. 

Nathalie Thu Huong-Lagier reste discrète aux côtés du chanteur. Elle n’apparait jamais en public et est décrite comme la femme de l’ombre de Jean-Jacques Goldman, qui constitue dans le même temps son roc. Avant elle, le chanteur a été marié à Catherine Morlet, une psychologue avec qui il a également eu trois enfants. 

Caroline est née en 1975, Michaël voit le jour en 1979 et Nina en 1985. Le dernier né marche sur les traces musicales de son père, sans toutefois opter pour la scène. En 2007, il devient co-fondateur du Label My Major Company. Le but de ce concept est le financement participatif des albums de chanteurs. 

On reconnait au Label d’avoir découvert les artistes Joyce Jonathan et Irma. Jean-Jacques Goldman et Catherine se connaissent depuis qu’ils sont enfants. Lorsqu’ils se marient, l’interprète de Quand la musique est bonne est âgé de 24 ans et est membre du groupe Taï Phong. Il travaille également dans le magasin familial pour se faire de l’argent. 

Jean-Jacques Goldman et Catherine se séparent en 1997 après 22 ans de mariage. Le chanteur a apporté, sur le plan professionnel, sa pierre à l’édifice dans la carrière de plusieurs artistes comme Sirima avec qui il a chanté Là-bas, ou encore Céline Dion pour qui il a écrit D’eux en 1995, puis S’il suffisait d’aimer en 1998.

Laisser un commentaire