Jean-Jacques Goldman, frappé par la mort, une tragédie en plein rue de Paris…

0
3023

Jean Jacques Goldmann a été nommé à plusieurs reprises personnalités préférés des français. So talent indéniable et son immense sensibilité ont touché de nombreux fans à travers le monde. Si aujourd’hui, l’auteur, chanteur et compositeur s’est retiré de la vie médiatique, il n’en est pas mois qu’il reste très présent dans le coeur des français.

Si la star a l’habitude d’évoquer ses émotions à travers ses chansons, un drame est resté en suspens. En effet, Jean Jacques Goldmann a perdu un être cher dont il s’est jamais remis. L’artiste avait 28 ans quand son frère Pierre Goldmann a été tué par deux hommes armés en pleine rue. Jean-Jacques Goldman est toujours resté très discret sur ce drame.

Pierre Goldmann était son demi frère et de plusieurs années son aîné. Il était un intellectuel et militant d’extrême gauche condamné pour vol à main armée et accusé de double homicide. « Le chanteur et son aîné partageaient le même père : Alter Mojszet Goldman (1909-1988), né à Lublin (Pologne), arrivé en France à l’âge de quinze ans avant d’être naturalisé en 1930, il rencontre Janine Sochaczewska, une communiste polonaise », a rapporté un confrère.

Leur fils Pierre Goldman est né en 1944, mais le couple a rompu après la libération. Pendant que sa mère à fait le choix de partir en Pologne, Pierre Goldman reste en France avec son père, qui était à l’époque directeur d’un magasin de sport. Il se marie par la suite avec Ruth Ambrunn. La famille accueille quelques mois plus tard Evelyne, puis Jean-Jacques et Robert.

En 1970, Pierre Goldman est arrêté pour le meurtre d’un pharmacien et d’un taxidermiste à la suite d’un braquage qui a se termine mal. Il écope à la réclusion à perpétuité . Six ans plus tard, le frère de Jean Jacques Goldmann est acquitté à l’issue d’un deuxième procès peut compter sur ses nombreux soutiens, tels que Simone Signoret, Simone de Beauvoir, François Mitterrand ou encore Maxime Le Forestier, qui lui dédie un titre, baptisé ‘Une vie d’homme‘.

En 1979,Pierre Goldmann est assassiné en pleine rue et ses tueurs revendique son meurtre auprès de l’AFP.  « Aujourd’hui, 20 septembre 1979, à 12h30, Pierre Goldman a payé ses crimes. La magistrature du pouvoir a une nouvelle fois montré ses faiblesses et son laxisme, nous avons fait ce que notre devoir était d’honorer le Groupe Police », avaient-ils déclaré. Ils n’ont jamais été arrêtés.

Quant à Jean Jacques Goldmann, il a déclaré récemment sur son frère sur France 3 : « C’est sans doute quelqu’un qui a compté, comme tous les gens qui sont proches de vous ou qui sont de votre famille, parce que vous essayez de les comprendre, vous vivez leurs paradoxes, leurs mystères. Et Pierre est un mystère. Moi aussi, j’étais un peu atypique dans la famille, dans le sens où je faisais de la politique. Certains fans croient entendre un hommage à ce frère disparu dans la chanson Puisque tu pars ».

Laisser un commentaire