Jean-Pierre Pernaut, adieux poignants au JT de 13 heures. Que lui réserve l’avenir maintenant ?

0
958

Il y a quelques mois, le journaliste phare de TF1, Jean-Pierre Pernaut dévoilait à ses millions de téléspectateurs son départ du journal télévisé de 13 heures. Après 23 années de fidélité à la première chaîne, l’heureux papa de quatre enfants a décidé de tourner la page de cette merveilleuse aventure. Ses adieux très poignants ont eu lieu le vendredi 18 décembre .

L’annonce de son départ du JT qu’il a façonné à son image a étonné beaucoup de ses confrères, qui ne s’attendaient pas à une telle décision. En effet, les téléspectateurs n’ont pas caché leur immense tristesse de voir leur journaliste préféré « rendre le tablier », alors que les audiences atteint à chaque JT des sommets.

Devant tous les commentaires, le mari de Nathalie Marquay a évoqué en toute transparence, les véritables raisons de son départ après tant d’années de bons et loyaux services. « A 70 ans, être debout chaque jour à 6 heures du matin, c’est lourd. On ne peut plus être à 100% de sa forme », a-t-il indiqué auprès de la publication Télé 7 jours.

Avant d’ajouter :  » C’est une décision que j’ai murement réfléchi, en parlant avec ma femme Nathalie, surtout lors de ma convalescence, qui a duré deux mois, pour soigner mon cancer de la prostate. Cette maladie m’a alerté. Mais je ne prend pas ma retraite : je change juste de rythme pour m’occuper de la nouvelle plateforme numérique de TF1 et aller à la rencontre des français, sur LCI, à partir du 9 janvier 2021, dans mon émission intitulée, Jean-Pierre et vous ».

Les hommages vibrants se sont multipliés sur les réseaux sociaux. “Tu ne peux imaginer mon émotion au moment où tu vas laisser cette place que tu as construite jour après jour depuis 33 ans, un tiers de siècle. Tu es un exemple depuis que j’ai embrassé la même vocation, exemple de fidélité, d’originalité, de ténacité et de singularité”, lui a écrit Denis Brogniart.

« Mon grand-père Spyros disait qu’un homme ne tire jamais sa révérence quand il peut encore serrer les mains en regardant droit dans les yeux. Jean Pierre fait partie de ces hommes », a confié Nikos Aliagas sur Instagram, où il est très actif. Il a tenu à souligner l’immense respect pour le pape de la télévision.

Avant d’ajouter : « Le chemin parcouru force le respect, la poignée de main qu’on ne peut échanger aujourd’hui dans ce monde « distancié » nous rappelle que ce n’est pas la longévité et les « relations publiques » qui font les carrières télévisuelles (ou autres) mais bel et bien la sincérité du lien que l’on instaure dès le premier jour ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici