Jean-Pierre Pernaut, cancer – sa grande influence sur Florent Pagny, confronté au pire

0
114

Depuis quelques temps, les personnalités très connues n’hésitent pas à briser le silence pour évoquer leur maladie au grand public. Il y a quelques mois, c’est la comédienne Clémentine Célarié qui a évoqué souffrir d’un cancer du colon Plus récemment, c’est le célèbre journaliste de TF1, Jean-Pierre Pernaut, qui a révélé être atteint d’un cancer des poumons. Hier, le chanteur populaire, Florent Pagny a révélé une tumeur sur son poumon.

Sur les réseaux sociaux, où il est très actif, le coach de The Voice, Florent Pagny a annoncé une très mauvaise nouvelle. Commençant son discours avec l’annulation de ses concerts, l’artiste émérite a fini par évoquer les véritables raisons du chamboulement de son emploi du temps. En cause, un cancer des poumons qui a frappé de plein fouet sa vie.

« Je dois annuler l’ensemble de mes concerts suite à un problème de santé. On vient de me diagnostiquer une tumeur cancéreuse au poumon, qui ne peut pas s’opérer. Je dois rentrer dans un protocole de six mois de chimiothérapie et de rayons X. Je vais me mettre en mode guerrier pour affronter cette épreuve un peu particulière », a confié l’heureux papa de deux grands enfants.

Ses proches ont salué son courage sur la toile. « C’est tout Florent, ce message. Il est désolé, alors que c’est nous qui sommes désolés pour lui, et il est cash comme personne. Il ne voulait pas mentir à son public », « Il est digne et bien entouré, comme toujours. C’est un être exceptionnel. Il va se battre et dézinguer cette saloperie », ont annoncé certains membres de son entourage sur instagram.

Concernant Jean-Pierre Pernaut, il a confié qu’il n’allait pas baisser les bras face à ce cancer. Rappelons qu’il y a trois ans, il avait combattu un cancer de la prostate. « On fait des bombardements massifs de rayons pendant plusieurs séances. On ne sent absolument rien, on écoute de la musique pendant quarante minutes avec un robot qui se balade au-dessus de nous. Sauf que c’est crevant… Mes cinq séances sont finies depuis novembre et je suis encore fatigué car ça continue de travailler encore dans le corps. On saura à la mi-janvier si ça a marché ou pas », a confié il y a quelques semaines le mari de Nathalie Marquay.

Avant de poursuivre : « Quand j’ai dit que j’avais un cancer de la prostate, beaucoup m’ont téléphoné avec un sourire en coin en me disant ‘Ah, toi aussi !’. Cette fois, ils ont répondu ‘Oh, merde… Tout le monde va mourir. C’est le principe même du jeu. Le but du jeu c’est qu’on vive et un jour on s’en va (…) On s’en va mais le plus tard possible, s’il vous plaît ».

Laisser un commentaire