Jean-Pierre Pernaut, terrifié – il repousse un examen très important pour son cancer

0
1917

La star du petit écran, Jean-Pierre Pernaut est depuis quelques semaines au plus mal. Après avoir combattu avec beaucoup de succès un cancer de la prostate en 2018, aujourd’hui le vilain crabe a fait son retour dans sa vie. Hélas, il souffre désormais d’un cancer des poumons, depuis le printemps dernier.

 » J’ai appris cette maladie en mai dernier.  J’aurais dû arrêter… Tout est sous contrôle « , a-t-il annoncé, précisant qu’il ne fallait pas « avoir peur du cancer ». Sa chère et tendre a fait le choix de lui donner beaucoup de soutien pendant cette période très difficile. « Il toussait, beaucoup, je lui ai dit qu’il était temps de faire un examen. Quelque chose n’était pas clair… Le verdict est tombé », a-t-elle confié.

Avant de poursuivre : « Toute la famille est auprès de lui et comme on dit, jamais deux sans trois. Le cancer ne veut pas dire la mort ». Cette révélation a beaucoup ému les internautes sur instagram, qui ont été très nombreux à lui envoyer toutes leur compassion et leur soutien.

« Là, au mois de septembre, ça a attaqué l’autre poumon. Par contre, ça a été un peu plus ch*ant, parce que c’était un peu plus gros. Et donc là, c’est clair qu’on ne peut pas repasser par une opération parce que c’est beaucoup trop lourd. Donc là, il fait de la radiothérapie. Après, on verra bien. Soit la maladie s’en va, soit il faudra amorcer d’autres traitements », a-t-il indiqué.

Avant de souligner :  » J’ai été idiot, con de ne pas arrêter de fumer, mais pendants cinquante ans, j’ai envoyé baladé tout le monde. Là, j’ai arrêté net ». Selon son épouse, il aurait reporté un rendez- vous important avec son médecin afin de passer des vacances de Noël traditionnelles avec ses enfants.

« Il veut absolument partir en vacances de Noël, au soleil, avec nos enfants comme on l’a toujours fait et après seulement, il a prévu de passer le pet scan », a confié son épouse Nathalie Marquay. Le magazine people France Dimanche a déclaré : « Terrifié , il a repoussé de trois semaines la fatidique échéance ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici