John le Carré, l’auteur star du roman d’espionnage est mort à 89 ans !

0
265

Le célèbre écrivain, John le Carré a rendu son dernier souffle à 89 ans. Celui qui a vendu plus de 60 millions de livre au cours de sa carrière est décédé à la suite d’une pneumonie. L’écrivain qui a eu carrière de plus de 50 ans était une figure emblématique du roman d’espionnage. Son décès a eu lieu samedi.

C’est son manager, qui a annoncé la triste nouvelle sur les réseaux sociaux. « C’est avec une grande tristesse que je dois annoncer que David Cornwell, connu dans le monde sous le nom de John le Carré, est décédé après une courte maladie (non liée au Covid-19) en Cornouailles samedi soir », a-t-il indiqué.

Le célèbre écrivain était bien entouré. Il laisse derrière lui une famille dévastée par la douleur. Son épouse Valerie Eustace, et leur quatre fils, sont aujourd’hui en deuil. Ils ont reçu, depuis l’annonce du décès, de nombreux hommages de la part de fans de l’écrivain, sur les réseaux sociaux.

 » Pour ses ouvrages, John Le Carré s’était inspiré de sa carrière d’agent secret, ruinée par l’agent double britannique Kim Philby qui avait révélé sa couverture et celle de nombreux de ses compatriotes au KGB, le poussant à démissionner du MI6″, ont révélé nos confrères de Purepeople.

La carrière de David Cornwell, célèbre à travers la planète, sous le nom de John le Carré, a eu une carrière exemplaire. Il a écrit plus de 25 ouvrages, dont certains qui ont connu des succès mémorables. Certains de ses ouvrages ont même été adaptés sur le grand écran, ce qui faisait la fierté du célèbre écrivain.

« Ses personnages étaient profonds et habilement construits… Jouer le rôle de George Smiley a été un des sommets de ma carrière. Nous sommes nombreux à beaucoup lui devoir », a confié le comédien anglais Gary Oldman dans le rôle-titre du film La Taupe, sorti en 2011.

Ses confrères écrivain lui ont également laissé des message très émouvants. John le Carré est « l’un de ces auteurs qui était non seulement un écrivain brillant mais qui a aussi pénétré la culture populaire – et c’est très rare », a écrit  romancier Robert Harris. Quant à  Stephen King, il a souligné les qualités de l’écrivain, qui était selon lui, un « géant littéraire » et « esprit humanitaire ».

Laisser un commentaire