Johnny Hallyday : Ces sommes astronomiques gaspillées !

Johnny Hallyday a fait la rencontre du rock et de la culture américaine alors qu’il n’était qu’un jeune garçon. Aujourd’hui, cela peut sembler assez commun, mais il convient de dire qu’à l’époque, ce n’était absolument pas le cas. La culture américaine était bien moins présente dans la vie de tous les jours des Européens et c’est d’ailleurs sans aucun doute en partie grâce à lui que celle-ci  réussit à s’imposer au fil des années. Moqué au début pour son style de vie, il a réussi à convaincre des milliers de personnes à travers le monde et aujourd’hui encore, les fans de Johnny sont toujours aussi attachés au taulier ! 

Il dépensait sans compter ! 

On peut le dire de prime abord, Johnny Hallyday reste avant tout une personnalité qui a beaucoup plu, car elle est forte. Bien malin celui qui réussira à faire respecter une route bien dessinée à Johnny Hallyday sans que celui-ci ne sorte des clous et ne se mette à faire ce qu’il veut. Alors, parfois, cela a donné des choses moins bonnes comme de la jalousie évoquée dans l’autobiographie de Sylvie Vartan il y a quelque temps de cela. Toutefois, cela a aussi fait partie de son caractère qui a finalement plu au public au fil des années. 

Mais en plus de ce tempérament de feu, Johnny Hallyday s’est complètement retrouvé dans la culture américaine. Il voulait devenir le self-made man, l’homme qui s’est fait tout seul en ne partant de rien. Alors avec sa guitare, il a commencé à vouloir populariser cette musique rock qui lui tenait tant à cœur et à reprendre les différentes lignes qui font du rock cette musique rebelle et si particulière de l’autre côté de l’Atlantique. Il a par exemple commencé à casser des guitares, ce qui ne se faisait pas chez nous, mais était courant aux USA. D’ailleurs, il y a quelque temps Eddy Mitchell racontait une anecdote très drôle à ce sujet avec une guitare qu’il lui avait achetée avant que celui-ci ne la détruise en live devant lui. 

Mais cet excès, il semblerait que Johnny Hallyday ne l’ait pas que sur scène et qu’il était réellement en train de vivre son vrai rêve américain et que cela correspondait parfaitement à son propre caractère. D’ailleurs, il y a quelques jours, on en a appris plus sur le rythme de vie de la rock star préférée des Français et ce que l’on peut vous dire, c’est que quand quelque chose lui plaisait, il ne regardait clairement pas  à la dépense, bien au contraire !

À l’occasion d’un reportage sur RMC, plusieurs proches du chanteur ont fait état de nombreux achats compulsifs que Johnny Hallyday faisait ou rêvait de faire. C’est simple, dans toutes les villes où il allait et se sentait bien, il achetait une maison ou bien rêvait de le faire. Une situation qui lui aurait valu quelques tensions avec sa femme à plusieurs reprises, notamment suite au versement d’un acompte pour un chalet au Canada.