Johnny Hallyday : les révélations stupéfiantes d’un proche sur ses addictions !

0
4

De son vivant, le rockeur fut un consommateur avéré d’alcool et de cigarettes. Un de ses anciens amis a fait à ce sujet quelques aveux dans les colonnes de Paris Match.

Johnny Hallyday reste, plus de trois ans après sa mort, l’un des artistes les plus mythiques de France. Celui qu’on surnomme très tôt l’idole des jeunes a eu une carrière unique, marquant plusieurs générations. Mais l’homme qu’il a été a aussi eu une vie agitée, et remplie sur divers pans de manière pas toujours louable. Décédé en décembre 2017 à l’âge de 74 ans des suites d’un cancer, le taulier était connu comme un grand consommateur d’alcool.

Le mari de Laeticia Hallyday dépense énormément en boissons alcoolisées mais aussi en cigarettes, surtout qu’autour de lui, il y a toujours du monde disposé à profiter de ses largesses. L’un de ses anciens amis, Daniel Angeli, a fait à ce sujet quelques confidences lors de l’interview qu’il a accordée ce 5 août 2021 au magazine Paris Match.

« Je l’ai rencontré à Gstaad, j’avais 53 ans et je ne l’ai plus quitté pendant près de 20 ans. C’est l’histoire d’une amitié sincère, on partageait tout », relate en guise d’introduction celui qui est considéré comme le roi des paparazzis. Selon Daniel Angeli, le premier mari de Sylvie Vartan « ne faisait pas semblant niveau picole ».

« Il pouvait être très difficile quand il avait bu », affirme le photographe qui partageait l’attrait de Johnny Hallyday pour les cigarettes. « On fumait des gitanes, une cartouche par jour à nous deux », a-t-il confié, révélant avoir eu au cours de ces nombreuses années passées aux côtés du rockeur une « vie extraordinaire ».

« On sautait d’un avion à un autre, on mangeait aux plus grandes tables de France. La bonne bouffe était importante pour lui », souligne l’ancien ami, qui assure que Johnny Hallyday n’était pas du genre à fanfaronner. « Il disait toujours : ‘il faut que tu manges le baba au rhum de Laëticia, c’est le meilleur », s’est souvenu l’ancien paparazzi.

«  Sa simplicité et son charisme me subjuguaient. Il parlait aux gens dans la rue ou aux restos. Ils hallucinaient », a déclaré Daniel Angeli qui suivait le chanteur qu’il a décrit aussi comme « un grand timide », dans ses tournées, lors de la promotion de ses albums, voire même durant ses vacances à Saint-Barth où il repose aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici