Josiane Balasko, complètement défigurée – elle livre une vérité épouvantable !

0
527

Josiane Balasko, est une figure emblématique du petit et du grand écran en France. Son talent est indéniable et elle a marqué les esprits avec ses prestations à la fois, drôles, hilarantes et toujours accompagnées de beaucoup de talent. Si sa carrière professionnelle est aujourd’hui au sommet, sur le plan personnel, la mère de Marilou Berry rencontre quelques difficultés.

Le magazine people France Dimanche a consacré un dossier sur l’actrice et livre des nouvelle peu réjouissante à son sujet. Selon la publication, « Josiane Balasko est défigurée ». Un titre annoncé par l’hebdomadaire, qui laisse présager le pire. Celle qui affiche un sourire à toute épreuve, semble l’avoir perdu dans de terribles circonstances.

Toutefois, dans les pages intérieures, on apprend que si l’actrice émérite a été défigurée, cela ne date pas d’aujourd’hui. En effet, le « drame » a eu lieu en 1976. A cette époque, une maquilleuse lui avait lancé une pique, qu’elle a très mal digérée. « Josiane, tu devrais refuser d’être filmer de profil », lui avait-elle lâché.

Sauf qu’à l’époque, peu de personne savait que la comédienne était vraiment très complexée par son nez.  » Je pensais déjà que j’avais un nez trop long et je ne voulais surtout pas avoir le pif de ma mère », a-t-elle confié dans l’émission « Dans le rétro’. Sauf qu’elle décide de succomber à la chirurgie esthétique, et le résultat est catastrophique !

Avant de poursuivre :  » Le père de Christian Clavier était toubib. Il faisait aussi de la chirurgie esthétique et il m’a dit : « si tu veux, je peux le faire ». Au début, j’avais un nez de porc, les mecs au théâtre, ils me disaient : ‘Mais qu’est ce que tu as fait? ». Fort heureusement, au bout de trois long mois, elle a pu retrouver le nez dont elle rêvait.

Aujourd’hui, elle assume parfaitement d’avoir succombé à l’appel du bistouri. « Je ne sais pas si ce pif était si long que ça. Je ne pense pas. Je ne sais pas si cela aurait changé quoi que ce soit. Mais moi, ça m’a mis à l’aise », a confié Josiane Balasko, lors de son passage récent au micro de France Bleu.

Laisser un commentaire