Julien Courbet, tragédie, sa mère emportée par la maladie…

0
23

Julien Courbet a annoncé ce 15 juillet sur Twitter une bien triste nouvelle, celle de la disparition de sa mère.

Julien Courbet a perdu sa mère ce 15 juillet des suites de la maladie d’Alzheimer. «Cette fois-ci, Alzheimer a gagné. Mais on aura sa peau. Va rejoindre ton mari et tes parents, et veille sur moi. À très vite », a écrit l’animateur de 56 ans à côté d’une photo de cette dernière et lui qu’il a posté sur sa page Twitter.

Il n’a pas souhaité clore son message sans lui rendre un dernier hommage. « Maman je ne pensais pas qu’un aussi petit corps puisse contenir autant d’amour. Tu as vécu uniquement pour tes enfants. Tu nous as rendu tellement heureux », a écrit Julien Courbet qui parlait de la maladie dont souffrait sa mère au mois de mai dernier, sur le réseau social, à l’occasion de l’anniversaire de celle-ci.

« Maman, j’ai dû t’expliquer que j’étais ton fils », disait-il, rappelant que « si la tête est définitivement ailleurs, tes yeux étaient là et ton cœur aussi, et on a beaucoup rigolé ». Dans le cadre d’une interview qu’il accordait à TV Grandes Chaînes, le présentateur de RTL  avait dévoilé son chagrin face au tournant que prenait la vie de sa mère . « Elle me reconnaît une fois sur dix. C’est une autre épreuve, personne ne mérite une fin de vie comme ça. Mais quand elle me reconnaît, je vous assure que cette « rencontre » devient un moment de magie ».

Julien Courbet a perdu son père des années plus tôt, à l’âge de 28 ans. Ce dernier avait été tué par un véhicule dont le chauffeur était sous l’emprise de l’alcool et s’était enfui après avoir réalisé ce qu’il venait de faire. Interpellé peu après, il avait été condamné à trois mois de prison avec sursis. Julien Courbet avait décrit cette épreuve comme «le premier drame de sa vie ».

Des coups durs, l’animateur n’en a pas connu que sur le plan personnel mais aussi dans sa vie professionnelle. Comme sa mésaventure à RMC, où a peine après avoir débuté, il était licencié. Le 8 mai dernier sur le plateau de Laurent Ruquier, dans On est en direct, il expliquait comment il avait été remercié de la radio seulement après trois semaines.

« Je me suis fait virer au bout de… trois semainespar Yves Mourousi», a-t-il dit face à Laurent Ruquier surpris car Yves Mourousi décédé en 1998, était réputé doux comme un agneau avec ses employés. « La légende – mais je n’ai jamais pu le prouver – dit que Bernard Tapie, qui était président de l’OM, était dans sa voiture, il a donné un coup de fil et ils sont venus me chercher à la fin de l’émission », a alors expliqué Julien Courbet.

Laisser un commentaire