Julien Doré, grosse déception – Il balance tout !

0
1874

Alors que la rumeur disait que la production de The Voice Kids avait été deçue par lui, le chanteur signe son entrée dans le télé-crochet en tant que coach.


L’année dernière, Julien Doré a remplacé dans son fauteuil Jenifer, aux prises avec le covid-19. Une prestation que le magazine Voici a jugée ratée. « Appelé à la dernière minute pour remplacer Jenifer en échange d’un petit chèque, sa prestation n’a pas convaincu la production, qui avait pourtant envisagé de lui confier un fauteuil de coach dans les prochaines saisons », commentait la publication 


« Chacun est rentré chez lui, avec son masque et sa petite déprime post-finale en bandoulière », poursuivait le magazine Voici, indiquant que la fin de la compétition a laissé un « goût amer » à « ceux qui ont participé ». Ce qui ne serait pas le cas pour Julien Doré qui, contrairement aux prédictions du tabloïd, a été rappelé par la production du télé-crochet de TF1 version kids. 
« Quand ils m’ont proposé cette année, j’ai dit oui à fond. Ce qui les a un peu étonnées », a révélé le complice de Clara Luciani qui voue une véritable passion au programme de TF1.

« J’adore l’émission (…) Je me suis rendu compte qu’à chaque fois que The Voice Kids reprenait à la télé, je me mettais à regarder. Il y avait un truc qui me touchait trop, je ne sais pas », a confié Julien Doré. 
Le chanteur est devenu, selon les révélations de Public, papa pour la première fois le 10 mars dernier. Une naissance depuis laquelle il a « vu son existence bouleversée à tout jamais ». Pourtant, Julien Doré espérait depuis longtemps ce moment. En 2014, il s’exprimait à ce sujet dans les colonnes de Paris Match.


« Il faut d’abord trouver la personne qui ait cette même envie. J’adore les enfants, j’aimerais beaucoup en avoir un, mais double interrogation à ce sujet. J’aimerais un enfant qui viendrait de moi ou un enfant que j’adopterai », confiait-il avant de se remémorer la création de son centre d’appel S.O.S.


« On a bien rigolé ici en story avec la création de mon centre d’appel S.O.S. Golden Repartie. Mais j’ai mesuré aussi en lisant toutes les horreurs que l’on peut parfois débiter tels que le sexisme, l’homophobie, la grossophobie, le racisme et j’en passe, sont malheureusement toujours salement présents dans votre quotidien en 2021. Je vous envoie toute la force nécessaire pour tenir bon face à la betise et la bassesse », a déclaré l’artiste. 

Laisser un commentaire