Julien Doré, psychorigide – il livre une vérité effroyable !

0
111

Julien Doré a fait une surprenante confidence dans Quotidien, le plateau de Yann Barthes où il était invité.

«Peur des germes, des araignées ou des souris ; on a tous nos petites phobies. Mais Julien Doré, lui, est effrayé par les chaussettes roulées en boule », rapporte le magazine Public qui s’interroge sur le chanteur. Serait-il psychologie ?, questionne la publication qui a révélé des images de l’artiste sortant d’un hôpital avec une jeune femme, supposée avoir mis au monde leur fils.

«C’est un système de pliage qui est fort pratique mais qui crée un boudin oppressant. Cette forme m’oppresse», a confié Julien Doré au sujet de cette phobie, précisant : «J’aime que mes chaussettes restent indépendantes et soient pliées parallèlement ». Alors que le magazine Public parle des «petits tocs de Doré », le chanteur évoquait il y a des années lors d’un entretien avec le magazine Grazia certaines sources de stress dans sa vie.

Celui qui s’est fait connaître à travers l’émission Nouvelle Star parlait même de «sa superstition jusqu’au ridicule ». «Je touche du bois en étant persuadé que, plus il est loin et difficile à atteindre, mieux je serais protégé ». Julien Doré ne serait donc pas différent des autres artistes d’après la publication qui l’estime «juste un peu tourmenté ».

Mais s’il est superstitieux, il n’est pas égoïste. Le chanteur ne pense pas qu’à lui comme il l’a démontré vendredi soir sur le plateau de C à vous, le talk -show présenté par Anne-Elizabeth Lemoine sur France 5. Depuis la mise en terrasse de l’émission le 19 mai dernier, pour respecter les consignes sanitaires du gouvernement dans le cadre de ses dîners, le programme essuie la colère de quelques voisins.

Ces derniers se plaignent du bruit lors du tournage de l’émission. « Les victimes, ce sont nous, pas eux. Pourquoi ne vont-ils pas tourner à La Plaine Saint-Denis ? (…) Ils n’ont aucun respect pour nous », se plaignait dans les colonnes du Parisien / Aujourd’hui en France  une voisine membre du conseil syndical de son immeuble.

::

Pour la dernière de la saison, Julien Doré qui était l’invité d’Anne-Elizabeth Lemoine, a accepté de chanter un medley de l’un de ses meilleurs titres. «Avec grand plaisir mais j’ai suivi ces derniers temps vos problèmes de voisinage, c’était assez intense donc j’ai prévu un medley tout en acoustique, un truc très doux», a indiqué le chanteur, alors qu’une fanfare qui s’est produite pendant trois minutes le rejoignait.

Laisser un commentaire