Karine Le Marchand, cynisme et humiliations, Julien Doré fait son mea culpa

0
68

Julien Doré n’en voudrait plus à Karine Le Marchand au sujet de qui il tenait des propos durs il y a quelques années. 


Lorsqu’il ne travaille pas sur un album ou n’est pas sur scène, le chanteur prend le temps de regarder les programmes à la télévision. Parmi les émissions qui retiennent son attention, se trouve apparemment celle de Karine Le Marchand sur M6, L’amour est dans pré, où elle aide les agriculteurs a trouvé leur partenaire de vie.  


Il y a des années en arrière, l’interprète de Aimée encore portait une critique à l’égard de la présentatrice de M6, affirmant qu’elle glissait « dans le cynisme et la moquerie ». « Et en ça, c’est malheureux, mais ça les rapproche très fortement des émissions de merde d’NRJ12 et compagnie », déplorait le chanteur qui est récemment devenu papa pour la première fois. 


« Mais il suffit d’un plan. Et ça j’aime pas. Parce qu’on leur a pas expliqué qu’on allait peut-être se foutre de leur gueule », affirmait-il. Aujourd’hui, le chanteur semble être d’un tout autre avis. Il a notamment indiqué que L’amour est dans le pré est l’une de ses émissions préférées et il aurait pu y participer.


« Par exemple, jeune chanteur, amateur de permaculture et de grands espaces, cherche partenaire pour l’aider à planter tomates, aubergines et poivrons, ça se pourrait? » se demandait-il, avant de répondre: « J’aurais pu fut un temps… C’était une possibilité ». En effet, l’artiste semble avoir trouvé chaussure à son pied. 


Julien Doré qui est devenu papa pour la première fois dans le plus grand secret a accordé une interview à Nikos Aliagas pour Gala. « Je fais un biberon? », a répondu le chanteur à la question de savoir quelle était la phrase qu’il n’aurait jamais imaginé prononcer un jour. Et quand au mot qu’il ne pensait pas entendre un jour, l’artiste déclare: « papa ».


En 2016, sur le plateau de On n’est pas couché de Laurent Ruquier, Julien Doré évoquait déjà son désir de devenir père. « Il y a des jours où j’ai envie d’un enfant et le lendemain je me sens coupable. Je me dis: ‘Mais comment je vais pouvoir un jour lui lâcher la main et le laisser sur cette planète-là? Avec l’échec de ma génération et celle de mes parents pour faire de ce monde, un monde un peu meilleur », affirmait-il

Laisser un commentaire