Kate Middleton et Prince William,  climat électrique – entretien raté avec Harry dans la capitale

0
113

Pour leur première rencontre depuis des mois, l’ambiance entre les Cambridge et les Sussex était tendue.

Les Cambridge et les Sussex ne s’étaient pas revus depuis des mois avant de se retrouver tous ensemble à la cérémonie qui avait lieu à l’église Saint-Paul, à l’occasion du jubilé de platine de la reine Elisabeth II. Le price Harry et son épouse Meghan Markle aurait attendu en vain un signe de la part du premier fils du prince Charles et son épouse. 

Mais le prince William et Kate Middleton, qui ont pris place dans l’église dix-neuf minutes avant les parents d’Archie et Lilibet, n’ont montré aucune attention à ces derniers. « L’exil des Sussex en Californie a bouleversé leur rapport à l’ancien monde. Rien ne l’illustre plus que la manière et le moment de leur arrivée à Saint-Paul », a analysé Richard Kay, chroniqueur. 

Russel Myers, un autre expert des têtes couronnées, explique que « l’ambience était à couper au couteau. Les frères ne se sont pas regardés du tout ». Si le prince William n’aurait fait montre d’aucune émotion, pour le fils cadet du prince Harry, ça aurait été un véritable choc. « Oui, ça va aller… », lui aurait dit son épouse pour le reconforter. 

Le prince Harry s’attendait à un signe d’apaisement de la part de son frère aîné et son épouse Kate Middleton. Mais ce geste n’est jamais arrivé. L’héritier en second au trône en voudrait encore de manière évidente à son frère. La duchesse de Cambridge aussi, pourtant habituellement proche de son beau-frère, est restée distante.

« Mais sinon, il avait un regard vide avec des clignements d’yeux rapides, qui suggèrent une vive anxiété », a déclaré Judi James, experte en langage corporel, qui s’est exprimée lors d’une interview avec Mirror, reprise par le magazine Voici. « Il se penchait vers Meghan lorsqu’elle parlait, comme s’il voulait obtenir un soutien », a-t-elle ajouté.  

Le jubilé de la reine Elisabeth II n’aura donc pas été l’occasion pour réduire la tension palpable entre les deux fils du prince Charles. Si les Sussex espéraient que leur déplacement à Londres y contribue, ils ont été plutôt  déçus. Les accusations à l’endroit des membres de la famille royale lors de l’interview qu’ils ont accordé à Oprah Winfrey continue d’entretenir une atmosphère glaciale. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici