Kate Middleton, liaison, couple en péril, son accord secret avec William

0
421

Kate Middleton et le prince William auraient un pacte. Et celui-ci daterait d’avant leur mariage.

Ce pacte concernerait d’éventuelles tensions au sein de leur couple. Si le prince William venait par exemple à  être infidèle à son épouse, leur accord suppose que la duchesse demeure dévouée à son époux. Leurs problèmes devant être réglés en toute intimité, sans besoin d’être étalés sur la place publique. Kate Middleton aurait fait la promesse de garder à l’abri des regards des curieux sa vie privée, selon un expert royal.

C’est ce pacte qui aurait convaincu l’héritier en second à la couronne britannique de franchir un plus grand pas dans leur relation. Andrew Pierce, observateur avisé de la famille royale, auteur de divers ouvrages, indiquait dans le documentaire Prime Chasing the Royals diffusé par Amazon, que Kate Middleton a toujours été consciente de la vie qui l’attendait et du fait qu’elle devait garder le silence sur ce qu’elle vivait derrière les murs du Palais.

« Elle [Kate] a conclu un pacte Faustien. Elle sera tranquille, elle sera obéissante, elle sera dévouée. Elle sera belle. Elle fera ce qu’il faut. Et si elle s’ennuie trop, tant pis », indique cet expert dans le film d’Amazon. Kate Middleton aurait par ailleurs fait la promesse de ne pas s’exprimer, directement ou indirectement, face aux médias.

Une attitude bien réservée contrairement à la princesse Diana, ou encore à l’épouse du prince Harry, Meghan Markle, dont les prises de parole constituent, au Palais de Buckingham, la ligne rouge qui ne devrait pas être franchie. Une limite au-delà de laquelle les Sussex se sont cependant aventurés et avec laquelle ils continuent dangereusement de flirter.

Leurs sorties ont en grande majorité souvent éclaboussé les membres de la famille royale. La plus spectaculaire ces derniers mois étant l’interview que le couple a accordé à la journaliste américaine Oprah Winfrey, au cours de laquelle Meghan Markle a porté des accusations de racisme contre les membres de la famille royale. 

Cette sortie des Sussex avait causé une onde de choc au Palais. Peu de temps après, lors d’un événement officiel, le prince William avait déclaré à ce sujet que les membres de sa famille n’était «vraiment pas racistes». Une journaliste américaine proche des Sussex indiquait dans le même temps que les deux frères avaient entre temps échangé au téléphone. Une conversation qui cependant, d’après cette dernière, n’avait «pas été productive».

Laisser un commentaire