Kate Middleton très gênée par après une grosse étourderie de son père Wimbledon

0
197

La duchesse de Cambridge qui est fan de tennis apprécie d’assister aux tournoi, notamment à Wimbledon où son père a commis un faux pas qui l’a mise dans l’embarras.  

Kate Middleton aurait du mal à oublier cet épisode qui est rappelé par The Mirror et date de quelques années. L’épouse du prince William a expliqué que son père avait tenté de paraître cool en passant devant l’ancien tennisman numéro un britannique Tim Henman. La scène avait gêné la future reine consort. 

« Mon père n’appréciera pas cela, mais nous passions devant Tim Henman et nous venions de voir [Pete] Sampras jouer », a commencé Kate Middleton. Puis elle a ajouté: « Mon père a dit très froidement : ‘Salut Pete' ». « J’étais gênée », a affirmé la duchesse de Cambridge qui a été évacuée de Wimbledon il y a quelques jours.

Une information que rappelle le magazine Ici Paris qui émet l’hypothèse d’une menace. « Les agents du renseignement estiment que les menaces proférées contre Kate ne sont pas négligeables. C’est un complot dégoûtant, car il implique les jeunes enfants de Kate et entrave sa tentative de mener une vie normale comme souhaite n’importe quelle mère », commente l’hebdomadaire. 

Dans le podcast baptisé Happy Mum de Giovanna Fletcher réalisé le 15 février 2020, la duchesse de Cambridge s’était confiée sur la culpabilité qu’elle ressent en tant que mère de trois enfants, une responsabilité pas toujours facile à gérer, notamment en raison de ses nombreuses obigations royales. 

« Ce matin, en me préparant pour venir ici, George et Charlotte m’ont demandé: ‘Maman, comment peux-tu ne pas nous déposer à l’école ce matin? », avait confié, face à Giovanna Fletcher, l’épouse du prince William, expliquant que cette phrase l’avait littéralemment « brisée ». Elle indiquait ensuite comment les mères culpabilisent sans cesse.

« Les mères le répètent sans cesse. On remet toujours en question nos propres décisions et nos propres jugements. Je pense que ça commence à partir du moment où on a un bébé », avait affirmé la maman de George (8 ans), Charlotte (7 ans) et Louis (4 ans), déclarant ressentir « une énorme responsabilité ». 

Laisser un commentaire