Kelly Bochenko a envisagé de se suicider ! Révélations choc …

0
314

Kelly Bochenko, l’ancienne candidate de Miss France a récemment accepté de se livrer sur un aspect de sa vie privée, qui a toujours difficile à assumer. Avec beaucoup de transparence, l’ex reine de beauté s’est confié comme jamais sur ses nombreuses tentatives de suicide. Des confidences choc qui se sont propagées sur la toile comme une traînée de poudres. La jeune femme a également évoqué l’origine de ses clichés dénudées révélés dans « Entrevue ».

Après avoir été élue Miss Paris 2009, Kelly Bochenko a intégré le concours Miss France 2010 le 5 décembre 2009, mais quelques semaines après, sa vie a radicalement changé. En pleine période de Noël, le magazine ‘Entrevue’, prend l’initiative de diffuser sans l’accord de la miss, des photos d’elle intégralement dénudées. Un évènement qui marquera le début de la fin pour la ravissante jeune femme.

Sur les clichés qui ont engendré une vive polémique, Kelly Bochenko apparaissait avec des positions pornographiques, suscitant ainsi un scandale dans le monde très fermé des Miss. Récemment, elle a accepté de se confier auprès du magazine people Public et explique la raison pour laquelle elle a accepté de faire ce genre de photos.

A l’époque des faits, elle avait 19 ans, et avait besoin d’argent. Mère de deux enfants, elle avait besoin de  mettre du beurre dans les épinards ». A l’époque, elle avait eu une grande frayeur en arrivant chez le photographe, qui lui aurait forcé la main. Une situation qui l’a beaucoup marquée.

« J’étais dans un état de flip total. Tétanisée. Là il m’a dit : ‘Soit tu fais ce que je te dis, soit c’est dehors. Il va falloir que tu te dévergondes un peu.’ Son regard noir me glaçait, je n’arrivais pas à réagir. Il m’a d’abord demandé de baisser une bretelle, puis d’enlever mon soutien-gorge, ma jupe… Tout ça en m’assurant que c’était pour me rendre glamour et qu’il couperait ensuite les parties dénudées des photos », a-t-elle confié.

Avant d’ajouter : « Je pense même à un moment qu’il va me violer. J’ai reçu ma lettre d’exclusion officielle quelques jours après. En fin de compte, j’ai été virée de Miss France parce que j’ai été abusée par un photographe pervers ». Une situation qui l’a poussée à envisager de mettre fin à ses jours.

 « J’ai voulu en finir plusieurs fois. Le jour de la parution, j’étais à la station Motte-Picquet-Grenelle, le métro arrive et là je me dis : ‘Je vais me foutre dessus, je ne vais pas assumer, j’ai tellement honte.' », a-t-elle annoncé, soulignant qu’elle a eu de longues années de dépression, dont elle n’arrivait pas à sortir.

Laisser un commentaire