Kendji Girac, rares révélations sur sa fille Eva Alba

0
3

Kendji Girac est connu pour être discret sur sa vie privée. Cette fois pourtant, il a décidé de briser un peu le cocon, en révélant quelques détails sur sa vie de papa.

Depuis quelques mois déjà, Kendji Girac est devenu papa. Il a une petite fille qu’il a nommée Eva Alba. La naissance de cette dernière a été une grande surprise pour les fans du chanteur qui ignoraient même qu’il soit en couple. Rien d’étonnant lorsqu’on sait combien le jeune artiste tient à garder le plus loin possible des projecteurs sa vie privée.

D’ailleurs, depuis la naissance de sa fille, le chanteur prend bien soin de ne publier aucune photo qui laisse paraître le visage de son bébé. Il en est de même pour sa compagne. L’identité de cette dernière reste toujours méconnue. « Je comprends que ça intrigue mais on ne la verra pas. Si je pouvais ne pas en parler, je le ferais. Mon travail, c’est mon travail. Le reste me regarde », déclarait-il.

Récemment pourtant, lors d’un entretien exclusif qu’il accordait à Midi Libre, l’interprète de Bebeto a décidé de livrer quelques confidences sur les changements qu’il a expérimentés dans sa vie depuis l’arrivée au monde de sa fille. Le jeune chanteur déclare avoir un nouveau but désormais dans sa vie : protéger les siens.

« On vit dans une société difficile. Je ferai tout pour la protéger et veiller sur ma famille », a-t-il confié. Grâce à Eva Alba, Kendji Girac découvre quel genre de papa il est. « Je suis un papa gâteau, qui donne beaucoup d’amour, de câlins, de bisous », affirme-t-il. Il a également découvert une nouvelle nature en lui : « Je suis un papa inquiet, protecteur mais surtout inquiet ».

« Au moindre truc, ça me fait des sensations, au plus profond de ma chair. Alors vite le docteur, vite les urgences, vite la mama pour savoir ce qu’il faut faire. Je découvre des inquiétudes et elles sont fréquentes ! », a-t-il expliqué. Le chanteur de 25 ans est également revenu sur les souvenirs qu’il garde de la naissance de sa fille.

« Quand j’ai vu la femme à l’accouchement j’ai dit ‘ah j’ai de la chance de ne pas passer par là’. C’était dur. C’est beau mais c’est dur», a-t-il confié. Le jeune papa souhaite faire grandir sa fille dans la « joie de vivre ». Il désire lui apprendre « à être heureuse, et être gentille pour pouvoir être heureuse ». Car d’après lui, « quand on est gentil, les portes s’ouvrent ».

Laisser un commentaire