Kristen Stewart en décolleté très plongeant : sans soutien-gorge, elle rayonne au Festival de Cannes

0
14

Kristen Stewart est au centre de toutes les attentions depuis quelques jours. En effet, la célèbre actrice réalise actuellement la promotion de du nouveau film de David Cronenberg, « Les Crimes du futur ». Ce dernier a été dévoilé au Festival de Cannes les 23 et 24 mai 2022 dernier. L’artiste émérite était rayonnante sur les marches et sa tenue n’a laissé personne indifférent.

Le 75ème édition du Festival international du film de Cannes a de nouveau attiré les caméras du monde entier. A l’occasion, les stars se sont mises sur leur 31 er ont dévoilé leurs plus beaux vêtements. Certaines d’entre elles ont même tiré leur épingle du jeu. C’est le cas notamment de Kristen Stewart, qui a subjugué la foule avec sa robe au décolleté plongeant.

Pour cet évènement hors norme, l’ex star de la saga Twilight est apparue dans une robe signée Channel, avec qui elle a signé dans le passé plusieurs partenariats. Dans sa robe rouge et blanche magnifique, l’artiste émérite s’est rapprochée Lihi Kornowski, Robert Lantos, Welket Bungue, Don McKellar, Scott Speedman, Nadia Litz, Yorgos Pirpassopoulos et Denise Capezza.

Si le film ‘Les crimes du futur’ promet de nombreux frissons et va probablement engendrer quelques polémiques, l’actrice américaine Kristen Stewart s’est récemment confiée en toute transparence sur ses envies. Une chose est sûr, elle n’est pas prête à se laisser dicter son comportement, même si cela doit faire quelques vagues …

« J’espère ne jamais faire un film qui ne suscite aucune réaction. Pour moi, le plus choquant, c’est qu’il y a beaucoup de douceur dans ce film. Je reconnais que c’est un peu gore parfois. Mais c’est fait avec une forme d’élégance et de sensualité qui est choquante. Je n’ai jamais fermé les yeux en le regardant. Pourtant en général je suis un peu prude avec ces choses-là. Or là, j’en suis restée bouche bée. Parce que c’est un film qui donne envie de désirer », a-t-elle confié.

Avant de poursuivre : « Si je réfléchissais à mon comportement dans le but d’influencer les gens, je ne serais ni authentique, ni une source d’inspiration. Je préfère ne pas y penser. J’adore aussi quand je discute avec une personne plus jeune et qu’elle me dit « grâce à toi, je me sens bien ». C’est contagieux et c’est réciproque si bien que je ressens la même chose. Ça ne nourrit je crois autant que ça nourrit les autres, apparemment. J’ai de la chance ».

Laisser un commentaire