La députée écolo, Sandrine Rousseau dérape sur les barbecues : elle s’en prend pour son grade !

0
104

L’été se termine bientôt, il est donc temps de profiter a fond le barbecue et de sortir les pinces. Juste au coin de la rue se trouvent de longues soirées d’été remplies d’amis, de famille, de boissons fraîches et de jardins enfumés alors que le premier steak frappe les charbons. Si vous souhaitez passer d’un débutant à un chef cuisinier chevronné, nous avons quelques outils qui vous aideront. Une paire de pinces à long manche rend le déplacement des coupes plus lourdes facile et sûr. 

La longueur supplémentaire des pinces éloigne vos bras du gril, réduisant ainsi le risque de brûlures désagréables. Une sonde de température est un excellent investissement pour la cuisine en plein air car il peut être plus difficile de dire si la viande est bien cuite. Fabriquez votre propre pinceau à herbes pour ajouter de la saveur en rassemblant les herbes de votre choix (nous aimons le romarin, le thym et le persil) et en les attachant au bout d’une cuillère en bois avec de la ficelle.

 Trempez simplement les herbes dans de l’huile d’olive et badigeonnez vos viandes avant de les griller. Nous aimons utiliser un panier à griller lorsque nous cuisinons du poisson plat comme notre plie entière. Sécurisez votre viande ou votre poisson dans le panier et placez-le sur le gril pour une cuisson facile et uniforme. 

Et le dernier outil pour l’amateur de barbecue sont les gants de barbecue. Leur matériau résistant à la chaleur protège vos mains des flammes afin que vous puissiez déplacer des casseroles et des aliments chauds ou même réorganiser les braises. Mais depuis quelques jours, une polémique a vu le jour. En effet, la députée écolo, Sandrine Rousseau a tapé du poing sur la table, soulignant en « avoir assez » que le barbecue soit toujours une affaire d’hommes !

« Il faut changer de mentalité pour que manger une entrecôte cuite sur un barbecue ne soit plus un symbole de virilité », a-t-elle lâché sur LCI. Il n’en fallait pas plus pour faire sortir de ses gongs ses opposants politiques.  « Ça suffit d’accuser nos garçons de tout ! Stop à ‘déconstruction’ de nos hommes ! Stop aux délires de Rousseau », a rétorqué Nadine Morano. « On a à la tête du pays un fou furieux qui veut nous couper le chauffage cet hiver et nous entraîner dans une guerre, mais non on débat… de viande au barbecue ! », a lâché Florian Philippot.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici