Laeticia Hallyday dézinguée – son corps souffre des conséquences d’une grave maladie

0
65

Laeticia Hallyday continue de subir les effets de l’anorexie dont elle a souffert plus jeune. 

C’est ce que rappelle le magazine Intimité qui s’appuie sur les confidences de la compagne de Jalil Lespert. Diagnostiquée d’une maladie handicapante il y a quelques mois, Laeticia Hallyday continuerait de subir les séquelles sur son corps de l’anorexie dont elle a commencé à souffrir lorsqu’elle était âgée de 14 ans. 

A cette époque, elle voyait très peu son père, André Boudou, qui vivait à Miami et est devenu dépressif et suicidaire suite à une séparation amoureuse brutale. Partie le rejoindre dans le but de le soutenir dans cette épreuve, elle commence à s’enfoncer alors que son père se relève doucement de la situation qui l’acculait. 

« J’en suis sortie complètement déglinguée. J’ai sombré dans l’anorexie. Je ne savais plus quoi faire de moi, je n’avais aucune estime de moi-même », avait confié la maman de Jade et Joy. « L’anorexie est sans doute responsable de ma stérilité. J’ai été enceinte plusieurs fois. J’ai perdu mon dernier enfant à quatre mois et demi de grossesse », expliquait-elle encore. 

A l’époque, elle avait fort heureusement à ses côtés son mari Johnny Hallyday, qui l’aida à rester sur la bonne voie. « Je n’aurais sans doute pas survécu à l’anorexie. Je reviens de loin. Il m’a permis de me recentrer », avait déclaré Laeticia Hallyday qui, toutefois, pense faire encore preuve de fragilité.  

« A la moindre épreuve, je ne me nourris plus, je ne bois plus. Je peux perdre 5 kilos en une semaine. A chaque fois, je me demande où le corps et l’esprit trouvent la force de se relever », confie la veuve de Johnny Hallyday qui regrette les séquelles de la maladie sur sa santé aujourd’hui. Ses troubles alimentaires auraient entrainé d’autres maux. 

Notamment l’hypokaliémie, qui est une pathologie caractérisée par la baisse du taux de potassium dans le sang. « Ce taux anormalement bas, qui peut entrainer des complications fatales », renseignait au mois de mars dernier le magazine Closer. Laeticia Hallyday serait d’ailleurs toujours sous traitement. 

Laisser un commentaire