L’amour est dans le pré : les prétendants rémunérés ? La productrice livre un secret bien tenu …

0
175

Chaque année des agriculteurs et agricultrices célibataires viennent chercher la personne qui partagera leur vie. Grâce à l’émission, ‘l’amour est dans le pré », animée par Karine Le Marchand, ils ont la possibilité de rencontre leur âme sœur. Le concept est simple : en début d’année, les portraits des agriculteurs et agricultrices sont révélés, et leurs prétendants et prétendantes invités par l’animatrice leur écrivent des lettres qu’ils ouvriront plusieurs semaines plus tard pour choisir leurs préférés. 

Autant cous dire, que malgré les saisons qui s’enchaînent, les audiences sont toujours au rendez-vous. En effet, chaque épisode réuni à chaque fois des millions de téléspectateurs, qui ne rateraient pour rien au monde cette émission, aujourd’hui devenue culte. D’autant plus que l’émission dévoile, parfois, des scènes complètement hilarantes.

Depuis plusieurs jours, l’émission qui atteint des records d’audiences est au coeur d’une étonnante polémique. A en croire les rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, certains prétendants seraient rémunérés par la chaîne pour participer à l’émission. Une révélation qui a choqué de nombreux internautes, qui n’ont pas tarder à réagir.

« Contrairement à beaucoup d’émissions de télé-réalité, L’amour est dans le pré ne paie pas les candidats. D’ailleurs, les prétendants n’ont ni contrat ni indemnités », a annoncé la productrice Virginie Matéo lors d’une interview accordée à nos confrères de France soir.

Avant de poursuivre : « Ils signent simplement une autorisation de diffusion ». Toutefois, les candidats peuvent demander une aide financière auprès de la production, pour les courses alimentaires notamment. C’est donc à hauteur de 200 euros par semaine, que les candidats sont aidés.

« Cela permet de s’assurer que les prétendants ne manquent de rien pendant leur séjour à la ferme », a rappelé un confrère. La productrice de l’émission a également confirmé que les activités au sein des fermes, ainsi que les sorties aux restaurants étaient entièrement payées par les candidats.

Laisser un commentaire