L’appel téléphonique stupéfiant de Johnny Hallyday à Michel Drucker à 4 heures du matin !

0
382

Johnny Hallyday est décédé il y a tout juste quatre ans, à la suite d’un long combat contre un cancer des poumons. Depuis les hommages ne cessent de voir le jour à son sujet. Récemment, ce sont ses amis les plus intimes qui ont décidé de livrer une anecdote à la fois passionnante et émouvante à son sujet.

Michel Drucker qui a côtoyé de nombreuses années celui que l’on surnommait l’idole des jeunes ne manque pas d’anecdotes croustillantes sur celui qu’il considérait plus qu’un ami. Il faut dire que son décès a été un véritable drame dans sa sa vie. Même s’il savait que Johnny souffrait d’un cancer, il ne pensait pas que la fin viendrait aussi vite…

« Tous ceux qui ont vu Johnny ont toujours remarqué que ses spectacles commençaient avec une entrée spectaculaire, une mise en scène incroyable, et ça se terminait avec une chanson du patrimoine », a confié Michel Drucker, qui était l’invité de France 5, dans l’émission ‘C à Vous’.

Avant de poursuivre : « C’est Maurice Chevalier qui lui avait dit : ‘Tu commences par un truc fort, tu termines par Edith Piaf, et au milieu, tu te débrouilles’. Il n’avait jamais oublié ça. ». Mais en aucun cas, l’animateur de 78 ans ne s’attendait un jour à recevoir un appel en plein nuit pour une demande aussi étrange…

 « Allo, c’est Johnny, qu’est-ce que tu fais ? », l’interroge le taulier. Le mari de Dany Saval lui rétorque : « Je dors, il est quatre heures du matin ». Ce à quoi lui répond la star du rock : « Est-ce que t’as vu ‘Apocalypse Now’ ? ». Hilare, Michel Drucker lui répond : « À quatre heures du matin, je n’ai vu personne ». C’est alors que Johnny Hallyday lui lance : « Tu vas co-piloter quatre hélicoptères en formation et on va arriver au dessus du Stade de France et tu vas me larguer sur la foule, bonne nuit ».

Si l’animateur de ‘Vivement Dimanche’ pensait au début à une blague, Michel Drucker a, au final, piloté un seul hélicoptère après une longue conversation avec Johnny Hallyday, soulignant le manque d’intérêt d’en prévoir quatre. « J’ai cru que c’était un cauchemar. Après, il ne m’a pas lâché », a confirmé le doyen des animateurs du petit écran.

Laisser un commentaire